Écrire son journal quotidien pour réactiver son potentiel

Chacun peut aussi, facilement, rédiger son propre journal,qu’il s’agisse d’un journal intime strictement personnel ou d’un journal à partager, dont la forme moderne est maintenant le blog.


… pour réactiver son potentiel

Vous écrivez peut-être déjà beaucoup, pour les autres, pour votre travail… mais avez-vous pensé à écrire aussi pour vous-même ?

Dès l’école (votre apprentissage de l’écriture) ou le collège (étude de la littérature), vous avez peut-être eu l’idée d’un Journal intime. Et ce peut être très émouvant (et instructif !) de retrouver ses cahiers d’écolier en revisitant le grenier de la maison familiale.

Mais à tout âge, dans l’enfance ou aujourd’hui, les bonnes résolutions sont trop souvent de trop courte durée. Beaucoup ont entrepris, ou entreprennent un journal ou un cahier, et s’arrêtent au bout de quelques jours. Ce manque de persévérance s’explique par un manque de motivations, parfois aussi tout simplement un manque d’organisation… et surtout il faudrait éviter que la rédaction devienne une « corvée », il importe que l’activité d’écriture devienne un plaisir quotidien

Ecrire pour soi… pour retrouver le sens de l’écriture

Chacun a chaque jour un certain volume de travaux de rédaction ou de correspondances imposées. Chacun peut aussi écrire pour lui-même, en toute liberté. C’est par excellence la fonction du journal intime.

Retrouver le sens du travail littéraire et de l’écriture classique. Penser à ce que vous avez fait de mieux à l’école (vos premiers apprentissages), au collège et au lycée (vos premières rédactions structurées et vos belles dissertations).

Trop de gens se contentent maintenant de tweets ou de SMS… et ont perdu leurs capacités de simple rédaction élémentaire. Retrouver le sens de la belle phrase, en bon français (en éliminant le franglais ou les mauvaises tournures ou argots d’Internet).

Écrire sur soi

Chacun de nous peut évidemment être son meilleur sujet. Nous pouvons déterminer ce qui doit être mis par écrit, soit à titre de simple exercice, soit en vue d’un travail à plus long terme, pour mémorisation, réflexion et approfondissement.

Cela peut faire l’économie d’une psychanalyse… et vous évitera de tomber sous la coupe d’ un gourou plus nuisible qu’utile.

Écrire pour intérioriser ou extérioriser

Écrire permet d’intérioriser beaucoup de questions importantes… pour y mieux réfléchir et les résoudre.

Écrire permet aussi d’extérioriser, de communiquer et dialoguer, d’avancer avec autrui et dans votre environnement social.

Penser à une heureuse conjonction des formules : écrire pour se défouler 

écrire pour se soigner »  /  écrire pour investir.

Écrire sur le monde

Depuis votre proche environnement jusqu’aux grandes questions internationales, il vous revient d’écrire sur le monde tel que vous le ressentez, ou tel qu’il s’impose à vous.

Cette écriture de l’instant peut n’avoir que des centres d’intérêt ponctuels ; mais vous pouvez aussi, de temps en temps, effectuer des synthèses, vous efforcer d’élever ou élargir vos points de vue, effectuer des évaluations globales, ou même encore des réflexions prospectives.

Reprenez, en les adaptant de façon personnelle et en les améliorant, les bonnes formules que vous avez lues dans la presse, ou entendues à la radio ou à la télévision.

Écrire sur l’actualité

Vous trouverez dans la presse quotidienne de nombreux exemples ou modèles, depuis la nouvelle brève ou le petit billet, jusqu’au niveau plus ambitieux de l’éditorial.

Même la rubrique des « chiens écrasés » peut avoir de l’intérêt… pour partager des éléments pittoresques avec la famille et les amis.

Vous pouvez vous exercer aussi à écrire des dialogues sur l'actualité

Cf. la formule du journal à deux mains. Il est arrivé que de grands écrivains échangent ainsi une correspondance quotidienne.

Écrire pour mémoriser

En de nombreux domaines, cela pourra vous être utile, depuis les petits ou grands événements familiaux jusqu’à l’éditorial. Quant aux synthèses, elles pourront s’effectuer notamment sous forme de chronologies, ou grâce à la détermination de repères (pour vous-même ou à partager avec la famille et les amis).

Écrire pour se perfectionner

Bien entendu, il peut s’agir, tout d’abord, d’améliorer vos capacités d'écriture Au fil de la plume… Mais aussi en vous relisant, pour chercher toutes les améliorations possibles. Et en travaillant à la fois l’élégance du style, la richesse du vocabulaire, les articulations logiques...

Vous pouvez choisir un genre spécifique, avec un style personnel adapté, que vous allez perfectionner au fil des jours.

Mais il peut être intéressant aussi de varier les types de thèmes traités et le style ou la forme de vos rédactions. Apprendre à pratiquer la polyvalence, la pluridisciplinarité ou l’interdisciplinarité (avec enrichissement mutuel des domaines et thèmes traités), et pratiquer des styles différents, toujours plus performants.

Écrire pour communiquer

Nous venons de voir qu’il importe d’améliorer vos techniques d'expression. C’est un élément essentiel de la communication. Il faut penser aussi à toutes les techniques de communication… Vous en trouverez de nombreux exemples et dossiers dans le JDN.

Penser aussi à l’humour, si indispensable pour réussir dans la vie sociale, et aux pastiches : vous exercer à  écrire à la manière de…. Varier vos effets de style… ou simplement aussi les locutions et mots employés.

Écrire pour entretenir et développer ses relations

Écrire, c’est garder le contact avec la famille, les amis et toutes vos relations personnelles et professionnelles. C’est aussi développer ses relations, et les techniques modernes, abondamment traitées par le JDN, vous permettent de les multiplier désormais très facilement.

Écrire dès maintenant et pour longtemps

Pensez souvent à tout ce que vous pourriez écrire et qui vous serait bénéfique, pour votre vie intellectuelle comme pour votre vie sociale.

Écrire à chaque instant où vous en avez l’inspiration. Mais aussi écrire en pensant au long terme. A la bonne utilisation de votre journal, au fil des ans… c’est un investissement qui pourra se révéler très productif.

Autour du même sujet