La communication politique saigne

Cette semaine montre une fois de plus la difficulté des dirigeants politiques à maîtriser leur communication. A l'heure où la communication est aussi importante que les idées, c'est une bien mauvaise nouvelle pour la démocratie?

La rentrée médiatique a tenu ses promesses. Pendant que Vincent Bolloré s'essaye à la direction des programmes, que Patrick Drahi applique les recettes de Goldman Sachs pour la Grèce à un groupe de média fait de bric, de broc et de bfm , les politiques se précipitent graves mais fades devant la moindre caméra.  Les régionales mélangées à la COP 21 préparent une année 2016 avec des médias en charpie et des lendemains qui pleurent ... Et l'opinion est las de la communication politique. 2 séquences tragiques, alimentées par les réseaux sociaux et les chaînes info sont symptomatiques.
  • La chemise de Xavier Broseta, le Georges Clooney triste d'Air France
  • La mine défaite de François Hollande et Angela Merkel devant l'intervention glaçante de la présidente du groupe "Nations et quelques choses" du parlement européen. 
La crise à Air FranceLes images des réfugiés se sont télescopées quand Twitter a lancé sa première image du DRH d'Air France accroché à un grillage des barrières de Roissy. Quand on les borde en descendant du terminal pour compagnies  low cost, on se demande à quoi servent ces barbelés qui encercle le siège d'Air France ? Une forteresse dans l'aéroport...Puis on se dit que le DRH s'entretient bien entre deux CCE. On frissonne en visualisant la bedaine de nos ex RH dans la même situation. Au delà de l'humiliation, c'est bien la violence des rapports sociaux qui nous a sauté aux yeux. Plus proche d'un Cyril Spinetta  que d'un Alexandre de Juniac, Xavier Broseta a été victime d'un pourrissement et d'une exaspération beaucoup plus profonde de la compagnie.Cela n'a manifestement pas porté à des déclarations apaisantes où modérées... Alain Vidalies, Ministre des transports, devait préparer ses mots fléchés pour le train pour les Landes quand le Premier ministre s'est déchainé contre les méchants syndicalistes. Le piège de l'émotion. Coup de sang sur BFM ou tactique contre Macron, l'effet a été dévastateur car il a divisé  les salariés d'Air France, la gauche , la droite et les Français. Ségolène Royal qui a toujours le pif de Cléopâtre ne s'y est pas trompé et a tenu des propos prudents.  On reste sans voix quand on apprend le recrutement imminent du conseiller social du PM pour remplacer notre Clooney Droopy ... Hollande et Merkel face à Marine Le Pen au Parlement européenLes chaînes info avaient la bonne idée de retransmettre la visite historique de François Hollande et Angela Merkel au Parlement européen de Strasbourg pour l'ouverture de la session. Martin Shulz, toujours au même poste alors qu'il a perdu les dernières élections et le rigolo Junker qui fait,parait-il beaucoup pour l’Europe, écrit Jean Quatremer étaient dans leurs petits souliers.  Protocole du tapis rouge pour accueillir les deux chefs d'Etat les plus puissants de l'Union. Bref un déplacement quasiment huilé, sans surprise. Peu de souffle dans les intentions pour l'accueil des migrants, pas de déclaration contre la Hongrie qui foule les valeurs européennes, pas de remerciement à la Grèce et l'Italie qui sauvent l'idéal européen.

Les deux dirigeants n'ont pas vraiment brillé  pour répondre à l'attaque prévisible de Marine Le Pen.

Entre mépris et fausse colère, l'interpellation inappropriée de la présidente du FN aura des impacts dans les votes futurs et les réflexes de replis. 

Comment ne pas se souvenir du "nationalisme c'est la guerre" lancé par Mitterrrand dans ce même hémicycle. Comment ne pas rappeler que l'Union est venue après la guerre. Que le national socialisme a utilisé le Reichstag pour prendre le pouvoir, le cri pour la souveraineté nationale  avait un écho lugubre ce jour au Parlement de Strasbourg... 

Le 20 h de France 2 du soir a inséré cette séquence en 5e sujet. Comme quoi la rédaction du service public a fait preuve d'une grande responsabilité. Elle n'a pas mis de l'huile sur le feu comme on a tendance à la qualifier injustement. Ce n'est malheureusement pas le cas de la majorité des médias qui ont fait circuler l'interpellation de Marine Lepen contre François Hollande avec une délectation malsaine ... (coucou France 5)

Deux interventions médiatiques encore ratées pour le PR et le PM ... Jusqu’ici tout va bien ... 

 


Autour du même sujet