Pour une charte éthique de la fonction RH

Une grande enquête nationale est lancée par différents acteurs indépendants de la fonction Ressources Humaines. Vous avez la possibilité d'y participer, mais pourquoi ce projet a t'il vu le jour ?

Les enjeux de la digitalisation des entreprises transforment la DRH et questionnent les fondements éthique de son action.

Il n’est pas une semaine sans que l’on nous dise que le digital change tout dans l’entreprise. Ce raccourci est toutefois un peu facile et trompeur car en réalité nombre de choses restent immuables ou n’évoluent pas aussi vite que les technologies. Ceci crée alors de fortes résistances de la part des collaborateurs ou des incompréhensions pouvant être préjudiciables au bon fonctionnement des organisations.

Au delà de l'approche technique de l’intégration et de l’utilisation des technologies dans le processus de production (d’un bien ou d’un service) accompagner la révolution digitale des entreprises c’est notamment :

- Professionnaliser la gestion du changement : en intégrant notamment utilisateurs, DRH et directions opérationnelles dans la conception, la conduite et l’évaluation des projets digitaux.

- Repenser les usages : en développant la maitrise des TIC par l’ensemble des collaborateurs et en considérant le digital comme un outil d’aide au travail des salariés et non pas comme un outil de simple substitution.

- Accompagner les utilisateurs : en n’oubliant pas de repenser le fonctionnement de la ligne hiérarchique pour favoriser la régulation au contrôle.

C’est aussi faire attention aux promesses des technologies qui, ainsi que le disait la fable il y a bien longtemps de cela, n’engagent que ceux qui les écoutent.

Trois points, simples, éloignés des grands discours enrobant généralement les TIC, mais trois points qui malheureusement sont souvent minorés face aux enjeux techniques et technologies et dont l'absence est quasi récurent dans les projets qui échouent. Redonner une approche et une lecture plus Humaine aux projets qui sont menés dans l'entreprise c'est aussi se rappeler les grands principes qui guident la fonction RH. C'est une des raisons pour lesquelles nous pensons que le projet de charte de déontologie de la fonction RH que nous portons à la connaissance du plus grand pour le mettre en débat, est susceptible d'apporter une aide à tous les acteurs de l'entreprise.

En l'état ce projet permet de questionner nos actions au regard des éléments suivants :

- Le sens de la responsabilité professionnelle

- L'anticipation des implications humaines et sociales des évolutions des organisations

- La communication et la cohésion

- Le développement professionnel

- Le respect de chacun

- L'équité et la diversité

- L'intégrité et les conflits d'intérêts

- La confidentialité des informations

- La bienveillance et le bien être

Il n'est pas ici question d'une quelconque norme ou d'un code de déontologie, mais bien de quelques repères qui doivent nous permettre de naviguer au sein des changements qui traversent nos organisations, sans perdre de vue les grands équilibres (économique/social ; collectif/individus ; sécurité/flexibilité ; etc...) que nous devons garantir à l'ensemble des parties prenantes. Il est souvent fait mention des attentes des collaborateurs vis à vis d'un management plus responsable. Mais qu'est-ce qu'un management responsable si il n'est pas défini et partagé. Sans ces guides, ce n'est qu'un mot valise qui en définitive ne fera que créer frustration et attentes.

Questionnons maintenant ce projet tous ensemble en intégrant aux éléments de performance attendus ce socle éthique et moral, garantissant ainsi que l'Homme continuera de trouver sa place au sein de nos organisations.

Vous pouvez prendre connaissance du projet et y participer en vous rendant à l'adresse internet suivante : http://www.e-rh.org/Enquete

Autour du même sujet