Comment gérer la pression au travail et dans la vie ?

Dans le monde professionnel, les meilleurs savent gérer la pression et économiser leur énergie grâce à une attitude adéquate dont il est possible de s'inspirer au quotidien.

Gérer les phases de travail

Les leaders ont la faculté de s'élever au-dessus du quotidien et de répartir leur énergie pour atteindre l'objectif final en tenant compte de la situation à laquelle ils font face. Ils savent économiser leurs forces et les garder pour les moments cruciaux, laissant leurs compétiteurs se brûler quand cela n'en vaut pas la peine.

Ils ont la capacité de lire la situation, de prévoir ce qui vient, d'économiser leur équipe pour garder le maximum d'énergie au moment le plus payant. Leur lucidité et leur calme rassure leurs collègues et équipiers, inspire la confiance.

C'est la stratégie des grands marins, comme Bruno Peyron quand il a gagné sur tour du monde à la voile, des premiers pilotes d'avion lors de leurs explorations, des coureurs de fond; ils gèrent leurs ressources de manière intelligente dans le temps, ne vont attaquer qu'au moment où cela sera propice. Ils adaptent aussi des attitudes et des comportements différents selon la situation identifiée.

Ils considèrent trois phases : 

- La phase de pression pendant laquelle il faut attaquer à fond pour prendre de l'avance

- La phase de gestion de l'avance

- La phase de récupération pendant le calme.

Phase de pression

"C’est dans la tempête que l’on reconnaît le bon marin".

Certains se plaignent des conditions difficiles, transmettent leur stress à toute leur équipe, se décrédibilisent, montrent leurs faiblesse et leurs peurs.

D'autres au contraire se ressourcent et se réalisent en phase de pression, y puisent leur énergie tout en gardant calme et lucidité. Cette force, ce calme, cette maîtrise, en font des leaders et leur assure le respect de leur équipe. La gestion dans les périodes de pression que l'on fait la différence entre les meilleurs et les mauvais.

J'ai eu l'occasion de pratiquer un certain nombre de sports comme la plongée, le parachutisme, le bateau à voile gros temps; la règle pour survivre est de devenir d'autant plus calme que la situation devient dangereuse.

On prête à Talleyrand cette phrase à son cocher: "vas doucement, je suis pressé". Observez les pilotes d'hélicoptères de secours lors de la vérification de leur machine avant une mission vers une catastrophe, ils prennent leur temps leur le décollage, ils vous diront ils n'ont pas le luxe de prendre des risques dans ces temps.

C'est au moment de la phase de pression qu'il faut privilégier l'action et l'aide des membres de son équipe, c'est à ce moment que le gestionnaire prend le téléphone pour répondre aux clients, que le capitaine monte en haut du mât, que le commandant charge en avant de ses hommes. Le courage joue une part clé dans cette phase, c'est l'apanage des vrais leaders.

Vous leur montrez votre engagement, votre utilité, votre désir de réussir, c'est le moment de mobiliser toutes les énergies.

Si votre équipe est importante votre apport réel est mineur, vous avez donc le choix entre participer ou encourager, ce qui est important à ce moment est d'être sur le pont, à la manoeuvre avec tous vos équipiers. Ils ne l'oublieront pas et vous en seront reconnaissants, si certains ne vous aiment pas ils vous respecteront.

Lord Nelson, le plus grand amiral de l'histoire britannique était sur la dunette lors de la bataille de Trafalgar, ses marins le savaient, son célèbre "L'Angleterre attend que chacun de vous fasse son devoir" lui a permis de gagner la bataille.

Sachez rester aussi lucide pendant cette période, observez le niveau de stress et de fatigue de chacun; si vous voyez qu'ils atteignent leur limite, déchargez-les, faites une rotation des efforts, ce n'est pas le moment de perdre des équipiers, répartissez les tâches selon la capacité de chacun.

En fait, tout doit être préparé pendant les autres phases pour optimiser la phase de pression.

Phase de gestion de l’avance

C'est la phase de croisière, celle où, sans forcer, vous atteignez 100% de vos objectifs sans vous fatiguer; les choses roulent, mais sous contrôle, vous gérez votre avance et profitez pour mettre en place les bonnes pratiques de gestion:

·    - Délégation de certaines tâches afin de vous consacrer à des activités plus importantes

·    - Formation de l'équipe

- Coaching

- Planification

C'est le moment où vous gérez votre bateau et votre équipe en faisant de la mise au point pour réussir sans forcer, vous utilisez votre temps pour l'optimisation de l'outil.

Phase de récupération

Il existe toujours des phases de calme, c'est le moment d'en profiter pour non seulement développer votre équipe, mais aussi de penser à optimiser les processus  et de réfléchir à long terme. Comme sur un bateau, faites le bilan détaillé de l'état de vos ressources humaines et matérielles, réunissez-les pour prévoir un plan d'action permettant d'optimiser l'équipe et l'organisation, et vous serez prêt pour la prochaine période de pression.

En résumé

·    - En phase de pression on garde calme et lucidité, on aide et on encourage en privilégiant l'action

·    - En phase de gestion de l'avance on gère la machine

·    - En phase de récupération on fait l'était des lieux et on améliore la machine pour la prochaine tempête.

Autour du même sujet