Mise en place des extincteurs : déterminer le nombre et l'emplacement adéquat en entreprise

Si la présence des extincteurs est obligatoire en entreprise, il est essentiel pour celles-ci de définir le nombre et l'emplacement les plus pertinents afin de pouvoir prévenir et lutter efficacement contre tout éventuel départ de feu.

En entreprise, une lutte efficace contre un départ d’incendie est conditionnée par un nombre adéquat d’extincteurs et par la pertinence de leurs emplacements. La réglementation relative aux ERP définit de manière assez précise les obligations des entreprises en la matière.

Quelles sont les obligations légales ?

Selon l’article R. 4227-29 du Code du travail relatif à la présence d’extincteurs en entreprise,  "il existe au moins un extincteur portatif à eau pulvérisée, d'une capacité minimale de 6 litres pour 200 mètres carrés de plancher. Il existe au moins un appareil par niveau. Lorsque les locaux présentent des risques d'incendie particuliers, notamment des risques électriques, ils sont dotés d'extincteurs, dont le nombre et le type sont appropriés aux risques". Il est alors essentiel pour les entreprises d’avoir une parfaite connaissance des différents extincteurs existants en fonction des types de feux.

La règle R4 de l’APSAD (Assemblée Plénière des Sociétés d’Assurances Dommage) complète cette première obligation, en intégrant de nombreux critères pour déterminer le nombre adéquat d'extincteurs dont une entreprise doit disposer : surface à couvrir, implantation, type d’activité, risques spécifiques (produits inflammables, stockage, etc.). Son application nécessite donc une étude minutieuse des risques d’incendie dans l’entreprise.

Quelle est la protection en extincteur requise ?

On retrouve notamment sur internet des calculateurs pour déterminer le nombre d’extincteurs requis : en indiquant le nombre d’étages et la surface associée, ce type d’outil permet de connaître rapidement le nombre d’extincteurs à eau pulvérisée ou à mousse, que l’entreprise doit légalement détenir. Attention, le résultat reste indicatif : conforme à la dotation de base, elle ne tient pas compte des protections spécifiques.

En effet, de nombreuses entreprises peuvent présenter un danger localisé, nécessitant un extincteur spécifique supplémentaire : les espaces de stockage, la présence de liquides ou de gaz inflammables dans des endroits précis, etc. L’étude des risques détermine donc le type d’extincteur requis et sa contenance.

Quel est l’emplacement idéal ?

Chaque extincteur doit être installé à moins de 1,20m du sol, avec un espacement maximum de 30m entre deux appareils. À noter qu’en cas de risque identifié, l’extincteur doit se situer à moins de 5m de celui-ci. Traditionnellement, ceux-ci sont placés à des endroits protégés de l’humidité et des variations de températures, pour prolonger leur durée de vie.

Comme ils se doivent d’être vite identifiables, une plaque en PVC de 15cm sur 10 doit être fixée sur le mur, juste au-dessus des appareils : elle rappelle le domaine d’utilisation de l’extincteur. 

En plus de leur caractère légal, l'emplacement et le nombre d'extincteurs présents dans une entreprise est essentiel et représente un enjeu majeur dans la prévention de tout incident.

Autour du même sujet