Promotion Immobilière : recrutements et rémunérations

Bonne nouvelle sur le front de l'emploi. Les recrutements repartent dans les métiers de la promotion immobilière. Quels sont les mécanismes qui permettent et expliquent cette reprise ?

Plusieurs facteurs expliquent la reprise que l’on observe aujourd’hui sur les métiers de la promotion immobilière. Tout d’abord, la production de crédits immobiliers aux ménages affiche une nette progression sur 2015, avec +35% pour le seul segment neuf, selon les chiffres de la Fédération Française du Bâtiment.

Les raisons : l'élargissement du prêt à taux zéro et des taux d'intérêt toujours très bas. Très clairement, la construction neuve tire son épingle du jeu, mais un autre facteur a son influence : le niveau élevé des commandes locatives sociales. Autre point, le non résidentiel neuf connaît une amélioration plus rapide que prévu initialement ; un signal positif pour le secteur.

On notera cependant que la reprise se fait progressivement. On constate de fortes disparités en fonction des régions avec des volumes de permis de construire qui progressent pour l’instant surtout en Ile-de-France, en région PACA et Aquitaine.

Quand on parle de promotion immobilière, on parle d’un pan très large de l’immobilier : de la conception/développement d’un projet à sa commercialisation. Sur ce segment, les besoins en recrutement ont doublé voire triplé sur le 1er trimestre 2016 par rapport à la même période en 2015.

Les profils les plus recherchés ?

La demande est très forte sur les postes d’Assistant et de Responsable de programmes mais aussi de Développeur Foncier (recherche de terrains constructibles) côté conception et développement.

Côté commercialisation, les recrutements portent principalement sur les postes de Consultant en Immobilier d’entreprise (bureaux, entrepôts, etc.) et de Négociateur VEFA (en vente assise, bulle vente, vente debout et prospection). Pour ces postes, les profils débutants avec expérience en immobilier sont acceptés mais il faut un réel tempérament commercial. Les employeurs proposent des formations directement sur le poste.

Formations et Salaires  


Quels types de missions ?

En ce début d’année, on observe une nette augmentation des contrats d’intérim en missions longues pour répondre à des besoins temporaires. L’activité repart et la situation semble enfin s’améliorer dans un secteur fortement touché par les difficultés économiques de ces dernières années.

De nombreuses TPE, pourtant en mal de notoriété, profitent déjà de la dynamique et recrutent. Cependant, la reprise n’est pour l’heure pas assez pérenne pour créer de l’emploi durable.

 

Autour du même sujet