Wallets mobiles : trois choses que les commerçants ont besoin de savoir

Avec l’arrivée prochaine d’Apple Pay en France et Android Pay qui devrait être lancé en Europe, les wallets mobiles sont sur toutes les lèvres et à un moment charnière de leur développement.

Au niveau mondial, Apple Pay gagne un million de nouveaux utilisateurs chaque semaine et le volume des transactions est déjà cinq fois plus élevé que l’année dernière à la même période.  On peut s’attendre à ce que l’entrée d’Android Pay et de Samsung Pay sur le marché fasse grimper en flèche le nombre de consommateurs équipés pour réaliser des paiements mobiles. Les marchands ont bien compris cette tendance et sont prêts à l’adopter. Apple Pay et Android Pay revendiquent déjà pas moins d’un million d’entreprises clientes dans le monde, parmi les plus influentes.

La France semble également être un terreau favorable pour l’adoption des wallets mobiles. Le dernier Index des Paiements Mobiles d’Adyen révélait ainsi que 30% des paiements se faisaient désormais sur mobile, reflétant aussi la rapide évolution de ce canal de paiement.  En parallèle, le paiement sans contact poursuit également sa forte croissance en France. Il représente aujourd’hui 59% du parc français de cartes bancaires. Autant de raisons de croire que les wallets sont une aubaine pour les retailers français.

Avec un nombre d’utilisateurs potentiels grandissant et un nombre croissant de marchands proposant ces solutions, de belles opportunités sont à espérer pour les wallets mobiles, et ce sans compter sur l’enthousiasme des clients français pour le m-commerce.

Pour les retailers qui réfléchissent à adopter les wallets mobiles en boutique et en ligne, que faut-il retenir ?

1.  Anticiper les problématiques de sécurité et de conformité

Avant de se lancer, il est primordial de bien prendre en compte les aspects liés à la conformité et au risque financier. Pour que le paiement en un clic – ou "tap" en l’occurrence – puisse fonctionner, les données du client doivent être stockées.  Qui store ces données ? Le stockage des données est-il véritablement sécurisé ? Autant de questions à se poser.

La bonne réponse se situe du côté de la tokenisation. Elle est utilisée aussi bien par Apple Pay, Android Pay que par Samsung Pay. La tokenisation permet de remplacer les données sensibles par un "token" : il est utilisé par le marchand pour débiter la carte du consommateur. Grâce à lui, les données du client restent encryptées et n’apparaissent jamais dans le système du marchand. Pour continuer de sécuriser ce processus, une authentification sera toujours requise, que ce soit à l’aide d’un code pin ou par empreinte digitale, via Touch ID par exemple.

Conséquence de cela, il est possible d’accepter les paiements "en un tap" tout en étant certains que les données de ses clients sont bien à l’abris, et en respectant à minima les normes PCI DSS.

2.  Intégrer les wallets mobiles dans une stratégie plus globale et omnicanal

Le consommateur d’aujourd’hui s’attend à une expérience client sans couture, quel que soit le canal. Et son téléphone mobile fait souvent le pont entre les deux mondes que sont le physique et le digital. Il peut, par exemple, utiliser son téléphone en boutique pour chercher des articles en ligne, comparer les produits entre eux ou lire les avis clients ; mais aussi passer commande sur son smartphone pendant qu’il est en déplacement, pour venir les chercher en boutique.

Les wallets mobiles peuvent jouer un rôle clé dans cette expérience omnicanal, en proposant un checkout sans friction aussi bien sur les applications qu’en point de vente.

3.  Recueillir l’avis des clients en testant d’abord les wallets dans ses marchés clés

Pour ce qui est des wallets mobiles, il n’y a pas de recette miracle et chaque business model correspond à une solution différente. La meilleure façon d’évaluer les différents moyens de paiements est de commencer par les tester, en mode pilote : dans un certain nombre de boutiques, sur un temps donné. Puis d’analyser les KPIs révélateurs de leur efficacité : la qualité de l’expérience utilisateur créée et le taux d’adoption. 

La technologie des wallets mobiles est là et le marché est prêt. C’est désormais aux retailers de capitaliser sur cette belle opportunité.  

 

Autour du même sujet