N'oubliez pas de poser ces questions à un recruteur

Lors d'un entretien d'embauche, ne vous contentez pas de répondre passivement aux questions du recruteur. N'hésitez pas à prendre l'initiative. Cela peut s'avérer être un pari gagnant.

L'entretien d'embauche, un rapport de force ?

Nous pensons bien souvent qu'un entretien d'embauche est un rapport de force entre un recruteur qui croule sous les CV et les lettres de motivation et un demandeur d'emploi en situation de faiblesse qui se contente d'être passif et de répondre aux questions.Que nenni !C'est simple. Si vous posez au chargé de recrutement des questions qui donnent l'impression que vous manquez de confiance en vous, le recruteur sentira que vous êtes en attente ou en demande.D'un autre côté, si vous donnez l'impression d'être hyper sélectif et exigeant, l'employeur potentiel peut avoir l'impression que vous êtes en train de lui échapper et se sentira lui en position de devoir vous plaire.

Et si vous posiez des questions ?

Il y'a donc un jeu entre recruteur et candidat. En qualité de demandeur d'emploi, la meilleure manière est de montrer que vous êtes le maître de la conversation en posant des questions telles que :Quel type de management utilisez-vous dans l'entreprise ?Quels sont vos objectifs pour l'année à venir ?Et vous, en tant que manager, vous sentez-vous bien dans la boîte ?

Ces questions ont un seul but : renverser la vapeur et donner l’impression que vous cherchez vous, une entreprise qui vous convient. N’en dites pas plus pas moins. Etre allusif est plus intéressant que de montrer de façon trop précise ou vous voulez en venir. La stratégie la plus sûre pour être gagnant lors d’un entretien d’embauche et de se positionner d’égal à égal. Ne cherchez pas à vous vendre, cherchez à dire. Ne cherchez pas à plaire cherchez à faire parler la personne en face de vous.

Plus vous saurez donner l’impression que vous êtes une personne rassurante plus l’on misera sur vous. Comment être rassurant ? En ayant l’air de savoir ce que vous voulez, en donnant l’impression que vous êtes là par choix, et que vous avez de l’intérêt pour eux et non pas simplement envie d’être choisi. Pour cela vous devez donner l’impression d’avoir envie d’en savoir plus. 

Nos modèle scolaires francophones nous ont appris la docilité. Nous cherchons constamment à répondre aux attentes de la même manière : répondre aux questions, répondre aux attentes, suivre l’autre docilement. Mais posez-vous une question. Si vous étiez vous maître du bateau, à qui feriez-vous le plus confiance ? Quelqu’un qui vous écoute et répond uniquement à vos questions ? Ou celui qui se renseigne sur les vents, la matière du bateau, et semble vouloir vous rejoindre par intérêt plus que par besoin ?

Si vous vous positionnez en bas, l’autre vous regardera d’en haut. C’est une vérité universelle.

Jeux / Vendre