Pour bien parler en public... soyez geek !

L’art de la présentation a toujours été considéré comme une compétence professionnelle essentielle. Qu’il s’agisse de s’adresser tel Steve Jobs à un auditorium ou de faire une présentation en comité restreint, il ne faut pas se rater. Et la technologie joue un rôle dans votre succès.

Une étude réalisée auprès d’entreprises britanniques, américaines, françaises et allemandes, révèle que 95 % des employés croient à l’impact plus large d’une bonne présentation. Au Royaume-Uni, 55 % des personnes interrogées indiquent que cela a contribué à forger la réputation d’une entreprise, tandis que 48 % ont ainsi pu remporter un nouveau contrat. Cependant, "réussir sa présentation" pour parvenir à ces résultats se révèle encore difficile. 

Les conclusions de cette étude soulignent à la fois l’importance que la technologie a acquise dans la vie des entreprises au quotidien et le fait qu’elle demeure la source de quantité de problèmes, de conflits, de burnout et de stress. Dans l’esprit des employés, le succès d’une présentation et la technologie sont devenus indissociables. Alors que 81 % des participants à l’enquête disent avoir déjà rencontré des problèmes techniques, l’absence même de problèmes techniques est même vue comme un critère de succès pour une présentation.

La technologie ne doit pas remplacer l'orateur

L’important est qu’une présentation ne soit pas uniquement affaire de technologie. Son succès tient également à la personne qui l’effectue, à ses compétences et au contenu proprement dit. Les participants à l’enquête citent l’expertise du domaine, la capacité à expliquer des sujets complexes de manière simple ou encore la réponse efficace aux commentaires et questions du public comme étant les aptitudes les plus importantes pour une présentation. En fait, la technologie est plutôt un facilitateur, que ce soit pour organiser une réunion ou donner une présentation. Toutefois, un tiers des participants à l’enquête estime que le présentateur et la technologie sont d’une égale importance, tandis que 13 % font de la technologie l’élément primordial.

Ce résultat n’est pas particulièrement étonnant. La plupart des auteurs de présentations ne connaissent guère que PowerPoint. Ce logiciel s’est imposé comme la solution par défaut et nombreux sont ceux qui pensent qu’un diaporama constitue "la présentation", de sorte que tout problème technique devient catastrophique. Plus d’un tiers (34 %) des personnes interrogées continuent d’estimer que l’utilisation efficace de la technologie est la clé d’une présentation réussie et environ quatre sur dix (41 %) déclarent que l’absence d’un plan de secours en cas de problème – technique, par exemple – est une lourde erreur à ne pas commettre dans la préparation d’une présentation. 

Une présentation est en soi une expérience intrinsèquement stressante et des problèmes techniques préalables ne peuvent qu’accentuer ce stress. Malgré la pression que peut créer la technologie, un tiers seulement des participants à l’enquête juge important d’en comprendre le fonctionnement. Or c’est par la compréhension de la technologie que les utilisateurs peuvent commencer à la maîtriser et l’exploiter pour améliorer leur prestation. 

L’utilisation de la technologie doit également faire partie intégrante de la formation aux compétences de présentation de façon globale, la première leçon consistant à remettre la technologie à sa place en tant qu’outil de support. Ensuite il faut apprendre comment l’utiliser et, sans doute le plus important, comment tout relier ensemble.

Si une telle formation est mise sur un pied d’égalité avec les plus aspects traditionnels de la prise de parole en public, elle permettra d’éviter les écueils identifiés dans l’étude, tels que le fait de ne pas totalement comprendre la nécessité de la technologie ou l’absence de plan de secours. Cela rendra les présentations plus fluides et aura un effet spectaculaire sur la réduction du niveau de stress. Il est déjà assez stressant de s’exprimer face à un public, sans avoir à s’inquiéter en plus pour les équipements censés aider l’orateur.

Une technologie améliorable

L’étude révèle par ailleurs que les participants souhaitent et attendent une amélioration des technologies dans leur environnement de travail. Nombre d’entre eux trouvent leurs technologies grand public de plus en plus faciles et intuitives à utiliser et désirent à juste titre bénéficier du même confort au travail. S’ils peuvent se connecter sans fil à leur chaîne hi-fi et à leur téléviseur, pourquoi ne serait-ce pas possible au bureau ? Pour 58 % des personnes travaillant dans un bureau, une présentation rapide et facile à configurer se déroule sans câbles et l’absence de problème technique est pour elles le signe d’une présentation réussie.

La bonne nouvelle est que les technologies sur le lieu de travail vont en s’améliorant : par exemple, l’époque où les vidéos se bloquaient quasi systématiquement à chaque présentation est largement révolue. Des progrès considérables ont été accomplis dans les écrans grands formats et les technologies pour salles de réunion, les connexions étant grandement facilitées par des systèmes innovants de présentation sans fil.

A mesure que les présentateurs auront la possibilité d’utiliser ce type de connexion plus régulièrement, ils y trouveront un certain nombre d’avantages, dont chacun aura un impact sur leur style de présentation, par exemple ne pas avoir à se soucier des câbles. L’un des atouts des connexions sans fil réside dans la liberté de positionnement de l’installation et de mouvement qu’elles procurent. D’autant plus que cette technologie est simple d’utilisation et ne nécessite que peu de temps de configuration et aucune formation. Un présentateur a rarement le luxe de passer du temps à se familiariser avec la technologie de présentation au préalable, par conséquent les systèmes intuitifs n’exigeant aucune formation ne peuvent que servir ses compétences. 

Une bonne présentation est le fruit de la combinaison de plusieurs facteurs : la compétence de prise de parole en public du présentateur, l’intérêt du contenu et la fluidité technique. Le recours à la technologie pour optimiser ces éléments au départ accroît les chances de succès, sans qu’il faille pour autant oublier que le présentateur est l’élément le plus important de la présentation. Celui-ci peut s’appuyer sur la technologie adaptée afin de le démontrer et de produire le maximum d’impact. 

Autour du même sujet