Et si on replaçait l’humain au cœur de l’entretien annuel ?

Craint par certains, apprécié par d’autres, l’entretien annuel d’évaluation est sans cesse remis en question. Il s’agit pourtant d’un instant crucial de communication entre un manager et ses équipes. Et si la solution était tout simplement de mieux connaître ses collaborateurs pour mieux échanger avec eux ?

Entre bonnes résolutions, fin et lancement de projets, le début d’année est un temps propice au bilan. Dans le milieu professionnel, cela rime souvent avec entretien annuel d’évaluation (ou EAE à ne pas confondre avec l'entretien professionnel). Selon une étude de Talentsoft, la probabilité qu’il génère du stress est de 80%. Et pourtant, l’objectif premier reste de faire le point sur les missions du salarié et de mieux préparer l’avenir. Si certains y sont réticents, l’entretien annuel d'évaluation devrait être perçu positivement, comme un échange privilégié. Il devient donc nécessaire d’apprendre à maîtriser cette pratique pour qu’elle soit vue comme un vrai dialogue et non pas comme une source de tension.


Repenser le modèle

Chacun est unique, nous avons tous des besoins différents. En effet, selon les personnes, les attentes concernant le contenu et la forme de ce rendez-vous annuel vont varier. Parce que l’entretien annuel d'évaluation n’est pas un entretien comme les autres, il est nécessaire de le préparer. Notamment pour la simple et bonne raison que le discours doit s’adapter en fonction de la personne en face de nous. Ainsi, pour que l’interaction soit riche et objective, il ne s’agit plus de poser des simples questions mais d’en formuler des plus abouties et pertinentes dans une optique globale.

Placer la personnalité au cœur de l’échange

Alors, pourquoi parler de personnalité ? Parce que c’est un sujet qui va apporter des éléments objectifs et précis sur les collaborateurs, tels que :- Son comportement : est-il en adéquation avec l’équipe ?- Ses motivations : sont-elles en liens avec ses missions ?- Ses aptitudes : détient-il un fort potentiel pour l’entreprise ? En a-t-il conscience ?- Ses émotions : impactent-elles ses décisions et actions ?Avec de telles informations, un manager possède toutes les cartes en main pour avoir une meilleure compréhension de son interlocuteur et peut donc faire en sorte que l’entretien annuel d'évaluation prenne une toute autre orientation. Ainsi, l’entretien peut devenir une expérience résolument positive et constructive, donnant des clefs aux collaborateurs, managers et DRH pour se responsabiliser et sortir d’un schéma souvent jugé "scolaire".

Voir plus loin que l’entretien individuel

Si l’entretien annuel est sérieusement préparé par le manager, alors il sera source de multiples bénéfices. Ce moment est dédié à un échange sur le passé mais est également tourné vers l’avenir. En effet, si l’heure est au bilan, il s’agit également de préparer le futur en fonction des retours sur les évolutions et aspirations personnelles du salarié. Correctement mené sur un groupe de collaborateur, l’entretien annuel d'évaluation n'aura pas seulement un impact individuel mais collectif, renforçant de cette façon la cohésion d’équipe, le bien-être et donc la performance des collaborateurs.Comportement, motivation, aptitudes, émotions, nombreux sont les éléments de la personnalité qui peuvent faciliter la communication et l’échange lors d’un EAE. Pour en savoir plus, découvrez le livre blanc "La personnalité, clé d’un entretien annuel d’évaluation réussi".

Annonces Google