Les partenariats marques et influenceurs passés au crible

En fin d'année, nous avons décidé d'interroger un panel d'influenceurs pour étudier leurs partenariats avec les marques. Les résultats sont plutôt surprenants.

Qui sont les influenceurs français 

Nous nous sommes posés les questions que toutes les marques se posent :
Globalement les sujets de prédilection sont le lifestyle, la beauté et la mode.

Et les influenceurs ?Qui sont-ils ? Quel a été leur premier partenariat ? Comment et pourquoi sont-ils sollicités par les marques ? Quelles rémunérations impliquent ces collaborations ? 

On y apprend notamment que l’influenceur français type a entre 19 et 30 ans, qu’il préfère publier sur Instagram, son blog, suivi de Facebook. Il considère que c’est sur ces plateformes que se trouve le cœur de sa communauté. 

On remarque que le blog est le réseau favori des influenceurs historiques, quand Instagram remporte le cœur des "nouveaux influenceurs" (c'est à dire ceux en activité depuis moins de 6 mois). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous parlons davantage "d’influenceur" que de "blogueur" comme il y a quelques années, les plateformes s’étant diversifiées vers plus de réseaux sociaux.

Elles contactent souvent les influenceurs au début de leur activité (pour 47%)  quand ils ont moins de 1000 followers (dans 50% des cas) et sont en majorité intéressées par un article de blog (à 61%).

Les influenceurs sont sollicités 1 à 3 fois par semaine en moyenne pour des partenariats, seulement 26% répondent à toutes les demandes. Il est donc nécessaire pour les entreprises de se différencier et de soigner leur approche !

D’ailleurs, la prise de contact est un des 3 critères les plus importants selon les influenceurs, derrière le produit proposé et l’ADN de la marque.

Les marques doivent également bien cerner les attentes des influenceurs concernant la rémunération de ces collaborations, elles sont encore plus de la moitié à proposer des contreparties trop faibles ou trop importantes. 

Cassons le mythe tout de suite de l’influenceur qui vit uniquement de ses partenariats ! Ce n’est pas le cas pour 87,5% des influenceurs ! Ils pratiquent cela comme une activité secondaires et 62,8% abordent des sujets qui n’ont pas de rapport avec leur métier. 89,5% gagnent moins de 5000€ par an avec leurs réseaux sociaux.

source : https://www.reech.com/fr/blog/merveilleuses-etudes-et-statistiques/etude-les-influenceurs-et-les-marques-en-2017/

Facebook / Réseaux sociaux

Annonces Google