Manager une équipe sportive : la meilleure école du management en entreprise

Il existe de grandes similitudes entre le management d'une équipe sportive et celui d'une équipe de salariés. Les points communs entre sport et business sont plus nombreux qu'imaginés.

L’équipe de France de rugby a fait bonne figure dans le tournoi des six nations en terminant à la troisième place. Cela coïncide avec l’arrivée d'un nouvel entraîneur, Guy Novès, qui a dirigé pendant plus d’une décennie l’équipe du stade toulousain avec laquelle il a affiché un palmarès impressionnant : multiple vainqueur du championnat de France et de la coupe d’Europe, il est reconnu comme l’un des meilleurs entraîneurs au monde. 

Son arrivée à la tête de l’équipe de France s’est immédiatement fait sentir ; son équipe a affiché un nouveau visage, proposant un nouveau style de jeu, plus classique, avec un élégant jeu à la main, plus offensif et combatif. En témoigne l’incroyable dernier match contre des Gallois solides où l’équipe de France s’est battue, sur une seule action de plus de vingt-cinq minutes, pour aller arracher la victoire après plus de vingt minutes de prolongations, du jamais vu dans le rugby. Les spectateurs français ont été tenus en haleine en frissonnant avant la délivrance.

En excellent spécialiste du management, Guy Novès, à l’issue de ce match incroyable, a déclaré que cette victoire, et entre les lignes par rapport au tournoi dans son ensemble, n’avait rien à voir avec le nouveau style de jeu appliqué, donc par sa propre personne, mais était exclusivement due aux joueurs et à leur pugnacité. Mettre en avant son équipe, leur attribuer tout le mérite sans mentionner son propre apport caractérisent les grands managers. Les joueurs l’ont sans doute reconnu.

Il est également à ne pas douter qu’un tel technicien, aux nombreuses réussites reconnues  et avec son charisme, aurait fait réussir son équipe dans le monde de l’entreprise.

Une autre figure emblématique du sport français a réussi à porter son équipe au sommet de son art : il s’agit de Claude Onesta, l’entraîneur de l’équipe de France de handball. Sous sa direction, ses joueurs ont tout gagné : multiples champions du monde, champions d’Europe et médaillés d’or olympique. Depuis, cet entraîneur de légende est passé dans le monde de l’entreprise et explique aux organes de direction et de management des grandes entreprises, les clés, les recettes et les méthodes qui lui ont permis d’amener son équipe à un tel palmarès. L’une de ses méthodes phares consiste à aller chercher le meilleur de ses joueurs, en se mettant en retrait et en combinant les meilleurs talents de chacun.

« Penser qu'un staff est aux ordres d'un seul homme, c'est ne pas comprendre comment marche une équipe ». 1

Outre ses interventions en entreprise, Claude Onesta est aujourd’hui manager général de l’équipe de France, un rôle qui consiste à fournir un cadre complet et robuste à la sportivité pure : gestion des contrats publicitaires, gestion des médias, la sécurité, la logistique… 

Offrir un tel cadre solide à son successeur à la tête de la sélection permet au caractère sportif de s’exprimer complètement. Didier Dinart, le nouveau sélectionneur a d’ailleurs amené son équipe une nouvelle fois au faîte de son sport en devenant championne du monde à domicile.

La performance d’un très grand manager repose également sur la capacité de sa structure à apporter tous les éléments nécessaires de sécurité pour que les joueurs, les salariés puissent exprimer tout leur talent une fois mis en avant par un leader d’homme.

Le leader d’hommes, admiré pour son expertise

Outre ces deux managers confirmés qui forcent le respect des hommes qu’ils encadrent, l’ancien capitaine des bleus, vainqueur de la coupe du monde de 1998, est devenu en l’espace de trois saisons à peine le leader de l’équipe première de la Maison Blanche et dès sa prise de fonction, a conduit son équipe sur le toit de l’Europe en remportant la ligue des champions, la plus prestigieuse compétition au monde. 

Ses talents tactiques sont bien évidemment mis en avant mais le trait le plus caractéristique de sa réussite tient d’abord à l’aura qu’il dégage auprès de ses hommes ; son effectif comprend parmi les plus grands joueurs et les plus talentueux de leur époque et sa principal réussite consiste à avoir su fédérer un groupe d’individualités fortes et talentueuses autour de son passé prestigieux. Ensuite, l’entraîneur, ayant éprouvé les règles fondamentales de la psychologie dans son glorieux passé sportif, reste très proche de ses joueurs, ne se permet aucun commentaire individuel en conférence de presse : lui aussi encore tire le meilleur parti de ses joueurs comme il le faisait déjà lors de sa carrière sportive. "Les joueurs vont tout donner pour lui et en échange, lui va extraire le meilleur de chacun d'eux". dixit Carlo Ancelotti, le mentor de cet entraîneur qui contribue par son management exemplaire au rayonnement de l’entreprise Real Madrid. 

D’ailleurs, après avoir raccroché ses crampons, c’est l’entreprise Danone qui a su exploiter la première les qualités charismatiques du leader de l’équipe de France.

Un manager charismatique et communiquant

Bien avant lui, le skieur acrobatique en bosses Edgar Grospiron s’est lancé dans une carrière de consultant en management d’entreprise suite à sa médaille d’or aux jeux olympiques de 1992 à Albertville jusqu’à son succès de champion du monde en 1995 sur ses terres de la Clusaz. 

Cet athlète issu d’un sport méconnu jusqu’à son sacre en France a surfé sur la vague de la médiatisation du ski à bosses pour communiquer auprès d’équipes de managers d’entreprises ses valeurs de courage, de volonté, d’abnégation qui lui ont fait entreprendre une carrière à risque. Sa démission du comité organisateur des Jeux Olympiques d’Annecy en 2018 révèle qu’il a su également après cet épisode mobiliser une équipe pour l’organisation d’un événement planétaire pour ensuite assumer le courage de renoncer à un défi inatteignable. Un manager, d’ailleurs toujours au service de l’entreprise Salomon, qui est capable de haranguer des équipes de manager en s’appuyant sur ses exploits sportifs pour légitimer sa position.

Si ces quatre figures du management sportif ne représentent pas l’intégralité des héros / hérauts du sport national français (Anquetil, Hinault, Killy, Fontaine, …), il n’en demeure pas moins qu’ils représentent des modèles divers pour les managers des entreprises privées. Forts de leur aura, expérience, réussite, etc., il apparaît clairement que leur rayonnement a franchi les barrières et que les entreprises du secteur privé ont bénéficié de toutes leurs expériences. Aussi, pour les managers d’aujourd’hui et de demain, chaque type de grand sportif, avec ses propres méthodes, peut constituer un modèle de management à adopter et à s’approprier.

   I Entretien au Figaro, le 18 janvier 2017 - http://sport24.lefigaro.fr/handball/equipe-de-france/actualites/claude-onesta-il-n-y-a-pas-de-gourou-qui-entraine-les-autres-841812 2 http://www.goal.com/fr/news/32/espagne/2016/05/14/23484072/quel-genre-de-coach-est-zinedine-zidane      

Autour du même sujet