Oui, le salariat a encore de beaux jours devant lui

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, le salariat a toujours la cote et ne vit pas ses derniers instants ! Ce modèle a même encore de beaux jours devant lui. Cependant, il doit se réinventer.

Dans le domaine de l’ingénierie, notre domaine, nous constatons fréquemment que deux problématiques majeures sont à la base d’une grande source d’insatisfaction des ingénieurs quant à la relation qui les lie à leur employeur : les ingénieurs sont souvent cantonnés à un rôle technique et mis à l’écart des décisions commerciales, financières et stratégiques et c’est un métier peu valorisé en termes de salaires et de sociabilisation.

Pour attirer les meilleurs talents, il est impératif de proposer un nouveau type de relation de travail, que nous appelons l’employeneurship. Ce modèle repose sur le postulat suivant : Il est tout à fait possible d’avoir un état d’esprit d’entrepreneur en étant salarié dans une entreprise. Cette méthode de travail semble mieux correspondre aux attentes de la nouvelle génération d’ingénieurs. Moins verticale et processée, elle laisse plus de place aux initiatives personnelles et à l’auto-détermination, sans pour autant faire porter tous les risques à ses collaborateurs.

La clé est de combiner de manière optimale les avantages du salariat (stabilité dans le temps et sécurité du contrat) avec les forces de l’entreprenariat (développement des compétences non techniques, implication dans le commerce et le marketing, rémunération accrue, etc).

Les ingénieurs sont animés par l’envie de s’approprier leur activité dans sa globalité, de s’en sentir réellement responsable et de gérer leur carrière avec plus d’autonomie afin de créer une dynamique qui va leur être plus favorable. Pour que la collaboration puisse répondre aux trois attentes fondamentales (propriété, responsabilité et liberté), il est impératif qu’elle soit structurée. Cinq concepts fondamentaux sont à retenir :

Une transparence totale sur les aspects financiers des projets réalisés (prix de vente des prestations, rentabilité des projets) et un intéressement direct sur les profits générés individuellement.
Un système de formation à la carte avec un budget annuel sanctuarisé et contractuel ainsi que la mise à disposition d'un ou des plusieurs coachs en développement personnel.
Une organisation agile par pôle de compétence permettant une meilleur maîtrise des savoir-faire et une ouverture d'esprit pour mieux préparer l'avenir.Un laboratoire entrepreneurial, incubateur des start-up où chaque employé a les moyens de développer ses projets innovants tout en gardant la propriété intellectuelle.Une relation de travail à long terme, matérialisée par un CDI confirmé le plus tôt possible.

Dès lors que ces cinq concepts sont mis en place à l'arrivée d'un nouveau collaborateur dans l'entreprise, il en résulte un gain de productivité pour l'entreprise et ses clients, ainsi qu'une baisse du turnover. Cet état d'esprit constructif et le bien-être au travail font le succès de ce modèle.

Autour du même sujet

Annonces Google