S'y prendre le plus tôt possible

En vous y prenant tôt, vous pourrez même vous assurez l'aide de votre professeur. © Fotolia

Plus on est proche de l'échéance et moins on a de marge de manœuvre. En s'y prenant le plus tôt possible, on s'assure de ne pas rater une opportunité en or et d'avoir un maximum de choix. "Il est judicieux de parler de sa recherche de stage autour de soir le plus tôt possible, même 6 mois avant à l'avance", conseille Laurent Hermel, auteur de "Chercher et trouver le bon stage", aux éditions Afnor.

Même pour quelques semaines de stage, les processus de recrutements sont parfois longs et peuvent s'étendre sur plusieurs tours. Résultat, en cas d'échec à la dernière minute, le candidat se retrouve au pied du mur et devoir accepter une offre en-dessous de ses attentes. Par ailleurs, "s'il y a des offres de stages à quelque période de l'année que ce soit, la saisonnalité de certains métiers comme l'audit ou l'hôtellerie, rend plus difficile la signature d'un stage en dehors des périodes de boom."