CPF : où en sont les salariés français ?

Pour se former, les salariés du secteur privé bénéficient du CPF (compte personnel de formation). Un dispositif ambitieux, connu, mais dont l'utilisation n'est pas encore généralisée.

Le 1er janvier 2015, le CPF (Compte personnel de formation) est entré en vigueur et a remplacé le DIF (Droit individuel à la formation). Son but ? Aider tous les salariés à augmenter leur employabilité en se formant tout au long de leur vie. Le CPF est crédité de vingt heures par an pour un salarié en CDI à temps plein.

Mais en 2016, quelle est la notoriété de ce dispositif parmi les salariés de l'Hexagone ? Réponse dans une étude réalisée par l'institut Cegos que notre partenaire Re.sources, le DataLab de l'emploi de Randstad, a résumé en une infographie.

Cliquez sur l'image pour zoomer © Randstad

Premier constat, la notoriété du CPF est forte puisque 80% des personnes interrogées déclarent le connaître. La principale source d'information est l'entreprise (75%) qui devance les médias (40%). RH et managers semblent donc avoir fait preuve de pédagogie. Mais cet effort a-t-il été couronné de succès ? Pas vraiment puisque les salariés sont seulement une courte majorité (55%) à avoir créé un compte de formation. Ils ne sont même que 41% à avoir complété un dossier de formation.

 

Re.sources est le DataLab de l'emploi de Randstad. En tant que laboratoire d'analyse et de réflexion sur l'emploi et la donnée, il décrypte les tendances et innovations à l'oeuvre sur le marché du travail.

 

Et aussi

 

Infographie / Compte personnel de formation