Relancer sa carrière avec un diplôme Disposer d'une bonne dose de détermination

Autre étape à ne pas négliger : sondez votre motivation. Choisir de se lancer dans une formation diplômante représente un investissement considérable en temps, mais également en argent. Comptez entre 10 000 et 15 000 euros de frais de scolarité pour les mastères spécialisés et 15 000 à 30 000 euros pour un MBA de milieu de tableau en France, et bien plus outre-Atlantique. A cela s'ajoute bien sûr le coût de l'hébergement si votre formation est dispensée à l'autre bout de la France ou à l'étranger, des transports et de l'équipement informatique requis.

 

Posez-vous les questions suivantes : "qu'est-ce qui me prouve que je suis prêt à consacrer un investissement aussi important ?" "Ai-je le ressort, le temps et l'ambition nécessaires ?" En effet, mieux vaut être conscient de l'implication qu'impose ce projet... et ne pas se laisser enchanter par les sirènes marketing des Ecoles. Celles-ci préfèrent en atténuer la difficulté. "Je ne connais personne qui dise avoir suivi une formation de type MBA ou MS Spécialisé sans déployer beaucoup d'efforts. Il faut savoir que ces formations demandent beaucoup de travail et d'abnégation", indique Michel Grosjean.

 

Un travail conséquent

La quantité de travail et le rythme sont conséquents et c'est la vie personnelle qui est également mise à l'épreuve. C'est donc une décision à prendre en famille. "C'est un effort extrêmement prenant à tous points de vue. Et c'est justement pour cela que ces formations sont très appréciées. Elles témoignent d'une bonne ambition, via l'acquisition de compétences et de connaissances", ajoute Alain Verhack.

 

Votre motivation doit donc être inébranlable, c'est elle qui va vous permettre de tenir toute l'année. Car ce n'est pas parce que l'on commence une formation qu'on la finit et qu'on obtient le diplôme. Et en cas d'échec, le retour en entreprise représente un véritable coup de massue, qui finit de démotiver complètement la personne. Il est donc faux de penser qu'en se lançant dans une formation, on n'a rien à perdre. Les motivations du type "effet de mode" et "hausse de salaire" ne sont pas suffisantes. "Il est préférable de considérer que se lancer dans une formation diplômante est un projet qui doit transformer votre vie", avertit Michel Grosjean.

 

D'autre part, mieux vaut se dire qu'on ne se sent pas capable de s'investir autant pour l'heure, et procéder étape par étape, domaine par domaine, jusqu'à se décider de prendre un congé annuel de formation.

 

Une motivation durable

"Il est possible de faire l'analogie entre la formation diplômante et l'expatriation : le plus difficile à gérer, c'est le retour. Quand le collaborateur revient de formation et que son niveau dépasse celui des postes que l'entreprise peut offrir, une frustration s'amorce", avertit Alain Verhack.

 

Une formation n'offre pas immédiatement le bond qu'on en attend et certains diplômés doivent aller la valoriser dans une autre entreprise. En effet, si dans les deux années qui suivent votre cycle de formation vous ne l'avez pas valorisé, il devient un simple diplôme de plus dans votre CV, ce qui est plutôt un échec au vu de l'investissement consacré.

Motivation / Formation continue