Relancer sa carrière avec un diplôme La formation diplômante pour rebooster sa carrière

Pour certains d'entre vous, c'est cette baisse d'activité qui vous fait cogiter sur votre carrière, vos ambitions, vos motivations. Pour d'autres, c'est cette impression que les carrières risquent d'être bloquées en raison de la crise. Il y a moins de départs et donc moins d'opportunités à saisir en interne. Ce qui vous inquiète quant à votre progression à venir. Et si c'était pour vous le moment de songer à vous lancer dans une formation diplômante, de type MBA, mastère spécialisé ou master pour relancer votre carrière ?

 

"La formation diplômante est particulièrement recommandée pour les cadres de 30 - 35 ans qui ont 8 à 10 ans de carrière et qui sentent que leur univers se bouche. Ils sont par exemple à la direction financière, aux RH, ingénieurs, mais leur diplôme de formation initiale ne leur permet pas d'accéder à des fonctions supérieures de direction de business unit ou de DAF", explique Alain Verhack, consultant RH au sein de European Search Group Cadreal, cabinet de conseil en transition de carrière.

 

Ces formations permettent d'acquérir des compétences dans d'autres domaines, comme la finance, la gestion, les RH et les aspects commerciaux. "Si un cadre veut accéder à des fonctions de direction et entrer dans l'état-major de la société, il doit combler certains manques. Car dans ces fonctions, il participe à la prise de décision", indique Michel Grosjean, gérant et directeur associé de Group' 3C, cabinet d'optimisation du capital humain. Un mastère spécialisé, un MBA lui offrent des bases et notamment des méthodologies réactualisées.

 

Plus largement, un grand nombre de salariés peuvent également constater être bloqués dans leur évolution professionnelle. "Un chef de projet qui a un BTS ou un DUT peut ne pas pouvoir accéder à la fonction de chef de service, réservée dans son entreprise aux ingénieurs", explique Jean-Paul Gulyas, consultant chez RH Performance, cabinet de conseil en ressources humaines. Une formation diplômante leur permet ainsi de réaliser un saut qualitatif.

 

Autre motivation : l'aspect financier. Certaines entreprises lient le niveau de diplôme au niveau de compétences et au salaire. "Il n'est pas rare que le salarié se voie confier de plus en plus de responsabilités, mais son salaire en revanche ne progresse plus", explique Jean-Paul Gulyas. D'un point de vue conventionnel aussi, certains peuvent être limités à un certain coefficient. Si leur entreprise les paye au-delà de la grille statutaire, ceux-ci ne peuvent toutefois pas valoriser leurs compétences à l'extérieur. Quant aux cadres qui optent pour un MBA de renom, leur salaire pourrait bondir de 30 à 35 % à leur sortie d'école.

Formation continue / MBA