Devenir moniteur d'auto-école

Pédagogue et rigoureux, le moniteur d'auto-école permet aux candidats d'apprendre le Code de la route en théorie comme en pratique en vue de l'obtention du permis de conduire. Cette profession réglementée revêt certaines caractéristiques qu'il est bon de connaître avant de s'orienter dans cette voie.

Quotidien d'un moniteur d'auto-école

Afin de devenir moniteur d'auto-école, profession aussi connue sous le nom d'enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière, certaines qualités s'imposent. La pédagogie est bien sûr essentielle. La patience, la rigueur, la santé physique et le sang-froid sont également très importants. Car le métier de moniteur d'auto-école ne se résume pas aux leçons de conduite. Le moniteur d'auto-école accueille les futurs élèves et établit la formule qui leur correspond.
Il dispense des cours théoriques sur la Code de la route et propose des tests dans le but d'évaluer les élèves. C'est lui qui estime s'ils sont prêts pour se présenter à l'examen officiel du Code. Il prend également en charge l'élève durant des cours de conduite et peut intervenir si nécessaire grâce au système de double commande. Le moniteur d'auto-école inscrit enfin les élèves de son établissement aux épreuves théoriques et pratiques du permis.

Itinéraire d'un moniteur d'auto-école

La profession d'enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière étant réglementée, l'obtention d'un diplôme d'Etat est nécessaire. Mais avant de devenir moniteur d'auto-école et de pouvoir passer les épreuves de ce brevet, il faut répondre à certains critères :
- être âgé de 20 ans minimum ;
- détenir le permis B depuis au moins 2 ans ;
- avoir dépassé le délai probatoire.
Ce diplôme, nommé le Brevet pour l'exercice de la profession d'enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (BEPECASER), est de niveau bac, mais il est préférable d'avoir le baccalauréat afin d'augmenter les chances d'être reçu. Le BEPECASER n'ouvre pas directement droit à l'exercice de la profession de moniteur d'auto-école. Une autorisation d'enseigner doit être délivrée par le préfet. Pour cela, avoir un casier judiciaire vierge et être déclaré apte par un médecin sont des conditions impératives.
Une formation dans un établissement agréé pour se préparer à l'examen n'est pas obligatoire, mais elle est recommandée. Il faut savoir que pour obtenir le brevet, il faut d'abord passer par une épreuve écrite et une épreuve orale. Si ces premiers examens sont concluants, le candidat aura accès à diverses épreuves théoriques et pratiques. A savoir qu'en plus du tronc commun, il est possible de passer deux spécialisations : deux-roues et groupe lourd.

Evolution professionnelle du moniteur d'auto-école

Le moniteur d'auto-école ne peut pas ouvrir sa propre entreprise juste après avoir obtenu le BEPECASER. Il lui faut attendre 2 ans minimum (3 200 heures de conduite) et être âgé d'au moins 23 ans pour devenir exploitant d'auto-école. Il peut aussi devenir formateur de moniteurs d'auto-école en décrochant le BAFM, brevet d'aptitude à la formation de moniteur.

>> Voir aussi : salaire d'un moniteur d'auto-école

Métiers