Ticket modérateur : quelle prise en charge de la mutuelle en 2017 ?

Le ticket modérateur désigne la part des dépenses de santé qui n'est pas remboursée par l'Assurance maladie. Il s'applique pour tous les soins de santé (consultation médicale, achat de médicaments...). Son montant évoluera en mai 2017.

Qu'est ce que le ticket modérateur ?

Le ticket modérateur est la part des dépenses de santé qui sont à la charge de l'assuré une fois que l'assurance maladie a remboursé sa part.

Quelle part n'est pas remboursée par l'Assurance maladie ?

Il n'existe pas de montant fixe pour le ticket modérateur. Tout dépend de la prestation offerte. Ainsi, pour la consultation chez un médecin généraliste en 2016, si le généraliste exerce en secteur 1, la consultation coûte 23 euros. l'Assurance maladie prend en charge 16,10 euros soit 70% du coût.Le montant du ticket modérateur est donc de 6,90 euros soit 30% du coût. A cela l'assuré doit également payer un euro au titre de la participation forfaitaire.

Attention, en mai 2017, le montant changera puisque le prix de la consultation chez un médecin généraliste passera à 25 euros. Le tarif et le ticket modérateur étaient inchangés depuis 2011. L'assurance maladie prendra en charge 70% de 24 euros mais pas la participation forfaitaire d'un euro.

Le ticket modérateur s'applique également sur le prix d'une boîte de médicaments. Si celle-ci est d'un montant de 7,95 euros, l'assurance maladie en rembourse 65% soit 5,17 euros. Le montant du ticket modérateur est donc de 2,78 euros auquel il faut ajouter une franchise médicale de 0,50 euros. Le ticket modérateur sera donc de 7,2 euros.

La majoration sur le ticket modérateurLe ticket modérateur peut être majoré si le médecin est consulté en dehors du parcours de soins coordonnés. Dans ce cas, le montant du ticket modérateur est de 16,1 euros en 2016.

Existe-t-il une exonération du ticket modérateur ?Sur l'année 2017, les personnes souffrant d'une affectation longue durée (ALD) sont exonérées du ticket modérateur car elles doivent subir un traitement prolongé onéreux. En revanche, la mesure ne concerne pas les patients qui sont en suivi post ALD.

Informations complémentaires sur le ticket modérateur

Il faut savoir que les dépassements d'honoraires (médecins conventionnés de secteur 2 ou médecins non conventionnés) ne sont jamais pris en charge par l'Assurance maladie. Le montant du ticket modérateur augmente donc en conséquence. Le patient doit alors débourser davantage. Par ailleurs, le patient bénéficiaire du tiers payant n'a pas besoin d'avancer la part prise en charge par l'Assurance maladie. Il doit simplement payer le montant du ticket modérateur.
De plus, le patient bénéficiaire de la CMU (couverture maladie universelle) n'aura rien absolument rien à débourser (pas même le montant du ticket modérateur).

Comment savoir ce qui est pris en charge par la mutuelle ?

Plusieurs éléments entrent en ligne de compte pour savoir ce que la mutuelle prend en charge. Avant toute chose, il faut savoir si le médecin que l'on consulte (généraliste, spécialiste) est conventionné ou non, et dans quel secteur (secteur 1 ou 2).
Il convient d'effectuer une recherche similaire concernant les médicaments prescrits par le médecin. Les médicaments remboursables sont indiqués sur une liste de l'Assurance maladie.
Ensuite, il est nécessaire de savoir quelles sont les prestations remboursées par la mutuelle. Tout est indiqué dans la brochure que la mutuelle met à la disposition du patient. Il est aussi nécessaire de vérifier que la mutuelle pratique le tiers payant. Cette pratique permet au patient de ne pas avoir à avancer les frais remboursés par l'Assurance maladie.
Enfin, il est recommandé de connaître les taux de remboursement de la mutuelle. Ceux-là vont du remboursement à 100% jusqu'au remboursement aux frais réels. Le remboursement à 100% signifie que la mutuelle rembourse la différence entre le tarif conventionné de niveau 1 et la part de l'Assurance maladie. Avec ce barème, le patient est très bien remboursé s'il consulte un médecin conventionné de niveau 1, mais beaucoup moins s'il y a des dépassements d'honoraires. Le remboursement à 200% signifie que la mutuelle rembourse jusqu'à 200% du tarif de base (soit 23€ + 23€ pour une consultation chez un médecin généraliste). Elle remboursera donc la différence entre le total de la consultation et le tarif de base de la Sécurité sociale, le tout dans une limite de 46 euros. Parfois enfin, la mutuelle peut rembourser aux frais réels, ce qui signifie que la mutuelle rembourse la totalité des honoraires moins le tarif de base plus l'euro de participation.

Santé au travail

Annonces Google