Combien de trimestres pour une retraite

La réforme des retraites de 2010 a réévalué l'âge de départ minimum. Dans le privé, il est passé de 60 à 62 ans pour les salariés qui ont cotisé suffisamment. Ceux qui n'ont pas le nombre de trimestres requis voient l'âge de la retraite passer de 65 ans à 67 ans.

Les âges de départ à la retraite

Obtenir la retraite à taux plein ne dépend pas uniquement du nombre de trimestres cotisés. Depuis la réforme des retraites de 2010, l'âge minimum permettant de partir à la retraite est de 62 ans. Cependant, les personnes nées avant 1955 peuvent bénéficier de la retraite avant :

  • 60 ans pour les personnes nées avant le 1er juillet 1951,
  • entre 60 ans et 4 mois et 61 ans et 7 mois pour les personnes nées entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1954.

La retraite à taux plein pour ces âges est soumise à la cotisation d'un certain nombre de trimestres. Ainsi, l'âge de départ à la retraite varie selon plusieurs facteurs. Les actifs du privé qui n'ont pas obtenu tous leurs trimestres peuvent accéder automatiquement à la retraite à taux plein à un certain âge :

  • 65 ans pour les assurés nés avant le 1er juillet 1951,
  • 65 ans et 4 mois pour les assurés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951,
  • 65 ans et 9 mois pour les assurés nés en 1952,
  • 66 ans et 2 mois pour les assurés nés en 1953,
  • 66 ans et 7 mois pour les assurés nés en 1954,
  • 67 ans pour les assurés nés à partir du 1er janvier 1955.

Les trimestres à cotiser pour une retraite à taux plein

Pour éviter ces années supplémentaires, la personne active doit amener la preuve qu'elle a validé un nombre de trimestres suffisants. Elle peut à cet effet cumuler plusieurs régimes différents si elle a par exemple été salariée puis travailleur indépendant.
Afin de valider des trimestres, un montant minimum de rémunération doit avoir été déclaré. Depuis le 1er janvier 2014, 1 429,50 € de salaire brut permettent de valider un trimestre, soit 5 718 € pour 4 trimestres. Le nombre de trimestres à cotiser pour la retraite à taux plein varie en fonction de la date de naissance de l'individu :

  • 160 trimestres, soit 40 ans, pour les personnes nées avant 1949,
  • 161 trimestres, pour les personnes nées en 1949,
  • 162 trimestres, pour les personnes nées en 1950,
  • 163 trimestres, pour les personnes nées avant 1951,
  • 164 trimestres, soit 41 ans, pour les personnes nées en 1952,
  • 165 trimestres, pour les personnes nées en 1953 et 1954,
  • 166 trimestres, pour les personnes nées en 1955, 1956 et 1957,
  • 167 trimestres, pour les personnes nées en 1958, 1959 et 1960,
  • 168 trimestres, soit 42 ans, pour les personnes nées en 1961, 1962 et 1963,
  • 169 trimestres, pour les personnes nées en 1964, 1965 et 1966,
  • 170 trimestres, pour les personnes nées en 1967, 1968 et 1969,
  • 171 trimestres, pour les personnes nées en 1970, 1971 et 1972,
  • 172 trimestres, soit 43 ans, pour les personnes nées à partir de 1973.

Gagner des trimestres pour une retraite à taux plein

Justifier d'un emploi n'est pas le seul moyen de valider des trimestres. Cela est logique et permet de ne pas pénaliser les femmes enceintes, les personnes malades ou celles qui pour une raison ou une autres n'ont pas d'activité professionnelle. Certaines périodes peuvent donc permettre d'ouvrir des droits à la retraite  :

Un individu peut également obtenir des avantages pour la retraite. Outre une majoration de 10% de la pension de retraite à partir de 3 enfants, les parents peuvent choisir entre deux formules pour gagner des trimestres. Il est possible de considérer les trimestres du congé parental ou de cumuler jusqu'à 4 trimestres pour la maternité et jusqu'à 4 trimestres par enfant au bénéfice de la mère ou du père.

Soulignons également que le compte pénibilité (qui est intégré au compte personnel d'activité) permet aux salariés qui ont travaillé dans des situations dites de pénibilité de bénéficier de formations professionnelles mais aussi d'un droit à la retraite anticipée dans certains cas de figure.

Et aussi

Retraite

Annonces Google