Le choix du made in France : une stratégie d'export qui paie à l'international La relocalisation de Rossignol : un choix stratégique

le siège de rossignol en isère.
Le siège de Rossignol en Isère. © Rossignol

Après avoir délocalisé une partie de sa production en Chine en 2007, Rossignol a décidé de rapatrier le tout dans son usine historique de Sallanches, en Haute Savoie. Finies les difficultés économiques de ces dernières années, aujourd'hui le fabricant de skis se redresse. En 2011, il a enregistré un bénéfice net en progression de 3 millions d'euros contre une perte de 6 millions sur l'exercice précédent. Signe que le retour dans l'Hexagone n'a pas fait couler ce qui restait encore à flot... au contraire. Ce qui était au départ un calcul économique s'est révélé être un pari stratégique. "On a remarqué que le consommateur attachait de plus en plus d'importance à la traçabilité du produit", explique François Chauvet, directeur financier de Rossignol. "Les clients aiment savoir qu'ils achètent français."

"Les clients aiment savoir qu'ils achètent français."

Connaître l'origine des produits n'est donc plus seulement un critère de consommation dans l'alimentation, mais s'étend à d'autres types de biens, comme les skis. "Nous avons des marques reconnues pour leur technicité, une spécificité associée à la qualité France", ajoute François Chauvet. La marquée fondée en 1907 a même procédé à des études de notoriété qui ont montré que, dans la majorité des cas, les noms Rossignol et Dynastar (l'une des marques vedettes du groupe) étaient associés à la France. A l'export, le label "origine France garantie" dont dispose Rossignol sert de certificat de qualité et un produit fabriqué en France est assimilé par le consommateur étranger à un objet de qualité, "du moins dans notre secteur", précise François Chauvet. Comme si les deux notions étaient intrinsèquement liées.

Mais si l'origine France rassure le client, elle ne le pousse pas à l'achat. "Ce n'est pas un critère incitatif, rappelle François Chauvet. En revanche, c'est une information à laquelle le consommateur est de plus en plus sensible. Le Japon en particulier, qui représente 8% des ventes de Rossignol, a un attachement très fort au made in France.

Chine