Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Demande de congé : les règles à respecter

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Tout salarié a droit chaque année à des congés payés à la charge de l'employeur. Cette période de repos, acquise à raison de deux jours et demi ouvrables par mois d'activité, peut être par ailleurs aménagée par accord d'entreprise. Mais si le salarié peut proposer les dates qui lui conviennent, c'est à l'employeur que revient la décision finale.
 
 
Dernière mise à jour : juillet 2017
 
Quand un salarié peut-il prendre ses congés payés ?
Pour prendre ses congés payés, tout salarié doit justifier d'au moins 1 mois de travail consécutif pendant la période de référence, c'est--dire du 1er juin de l'année précédente au 31 mai de l'année en cours. Ce critère s'apprécie sans condition d'ancienneté et quel que soit le nombre d'heures travaillées. Néanmoins, le nombre de jours de congé est proportionnel au temps de travail effectué, soit 2 jours et demi ouvrables par mois d'activité. Si le salarié bénéficie d'un plein temps et qu'il a travaillé sur l'ensemble de la période de référence, il a droit à 5 semaines de congés payés.

Comment un salarié doit-il demander ses congés payés ?
La demande de congé payé est à déposer par courrier auprès du service des ressources humaines de l'entreprise. Les congés payés annuels se prennent en deux fois minimum (entre 2 et 4 semaines consécutives pour le congé principal). Des aménagements sont néanmoins envisageables, avec l'accord exprès des deux parties, salarié et employeur.
L'entreprise peut aussi fixer par voie conventionnelle la période des congés payés : elle doit alors en informer ses salariés 2 mois avant son ouverture.

Annonces Google



L'employeur peut-il refuser les dates proposées par le salarié ?
L'employeur n'est pas tenu de retenir les dates proposées par le salarié. Néanmoins, ce refus doit être motivé par des nécessités de service et tenir compte des spécificités familiales de chacun (enfants d'âge scolaire, etc.). Par ailleurs, le salarié doit pouvoir prendre ses congés d'été, c'est-à-dire le congé principal, entre le 1er mai et le 31 octobre : hors cette période, le refus de l'employeur est illégal.

Les congés payés peuvent-ils être reportés ou fractionnés ?
Certaines hypothèses peuvent justifier un report ou un fractionnement des congés payés, à l'initiative du salarié ou de l'employeur. Il arrive en effet que des accords collectifs, par exemple en situation de diminution ponctuelle du temps de travail, prévoient le report de la prise des congés payés sur l'année civile suivant la période légale de référence. Par ailleurs, une maladie survenue pendant la période du congé payé provoque le report d'autant de jours de congé pour le salarié.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Congés
Fiches pratiques
 Les congés payés : calcul, droit et indemnité  Le congé sabbatique Le congé de paternité
 Le compte épargne temps (CET) Le congé sans solde Le congé maternité
 Le congé d'adoption Travail et météo : que dit le code du travail Congé parental : durée et modalités
 Le congé de solidarité familiale Les congés pour événements familiaux Le congé pour enfant malade
 Le congé de présence parentale Le congé de soutien familial (congé de proche aidant) Le repos compensateur obligatoire
 Jours ouvrables et jours ouvrés en 2017 - 2018 Refuser des congés : les règles à respecter Refuser des congés : les règles à respecter
 Calcul des jours de RTT Le congé pathologique Payer les congés payés
 Maladie en congé payés et en RTT Jours de fractionnement : des congés supplémentaires Congé parental à temps partiel : comment le demander ?
 Congé bénévolat Demande de congé : les règles à respecter Le congé de naissance
 Calcul des congés payés Calcul du congé maternité La mise en disponibilité
 L'année de césure Le congé de solidarité internationale (CSI) Le don de RTT
 Les dates du congé maternité  
Lettres types
 Demander un congé pour création d’entreprise Demander un congé à temps partiel pour création d’entreprise Demande de congé paternité
 Demander le renouvellement d’un congé pour création d’entreprise Demander de réintégration après un congé pour création d’entreprise Démissionner à la fin d’un congé pour création d’entreprise
 Demander un congé individuel de formation Demander la prise en charge d’un congé individuel de formation Demande de congé parental d’éducation
 Demander un congé sans solde Demander un congé sabbatique Demander un congé suite au décès de son conjoint ou de son enfant
 Demander le report de ses congés pour cause de maladie Accepter un congé pour création d’entreprise Accepter un congé sabbatique
 Accepter un congé sans solde Refuser un congé pour création d’entreprise Refuser un congé individuel de formation
 Refuser un congé sabbatique Refuser un congé sans solde Lettre de demande de congés