Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Calcul du congé maternité

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Le congé maternité permet aux futures mamans de bénéficier d'une période de repos indemnisée avant et après l'accouchement. La durée du congé maternité varie en fonction de plusieurs paramètres comme le nombre d'enfants, les enfants attendus et la santé de la mère. Comment sont calculées les périodes d'indemnisation selon les conditions de la grossesse ?
 
 
Dernière mise à jour : juin 2017
 
Comment est calculé le congé maternité légal ?
Il ne faut pas confondre calcul légal du congé maternité et indemnisation. Les périodes de repos obligatoires sont les mêmes pour toutes les femmes, mais les conditions d'indemnisation varient selon le statut de la mère, son secteur d'activité et ses conditions de salaire. Les périodes de repos obligatoires sont fixées par le Code du travail :
- Avec un premier enfant à naître, la femme doit s'arrêter 6 semaines avant la date du terme et 10 semaines après.
- À partir du troisième enfant à naître, elle dispose de 10 semaines de congés avant la date du terme et 18 après.
En cas de grossesse multiple, ces dates de congé maternité sont allongées. Pour des jumeaux, la femme dispose de 12 semaines avant et 22 après la date du terme. Avec trois enfants à naître, on passe à 24 et 22 semaines.
Le congé pathologique de grossesse peut encore augmenter ces seuils et prévoir un repos supplémentaire en fonction de l'état de santé de la mère.

Annonces Google



Comment est calculée l'indemnisation du congé maternité pour les femmes salariées ?
Les femmes salariées sont indemnisées durant leur congé maternité par la sécurité sociale (qui indemnise tous les types de congé parental). Celle-ci verse des indemnités journalières en fonction du salaire de la mère. Pour prétendre aux indemnités journalières, elle doit avoir travaillé au moins 200 heures au cours des trois derniers mois. En cas de travail saisonnier (bien souvent payé d'un montant proche du Smic), on compte 800 heures au cours de l'année écoulée. Le montant des indemnités journalières, au maximum 81,27 € par jour, est calculé sur la base du salaire des trois derniers mois.
Dans les faits, les conventions collectives peuvent prévoir des durées d'indemnisation plus longues que celles de la Sécurité sociale et prévoir une subrogation de salaire. C'est-à-dire que dans certaines entreprises les salariés continuent à percevoir leur salaire complet et l'entreprise se fait rembourser par la sécurité sociale.Dans la fonction publique, le fonctionnaire conserve son traitement durant son congé maternité. A cela s'ajoute la prime de naissance.

Comment est calculé le congé maternité des femmes-chefs d'entreprise ?
Le régime social des indépendants indemnise le congé maternité selon des règles différentes. La femme-chef d'entreprise est indemnisée entre 44 et 74 jours selon les montants suivants :
- 2 262,92 € pour 44 jours d'arrêt ;
- 3 034,37 € pour 59 jours d'arrêt ;
- 3 805,82 € pour 74 jours d'arrêt.
Elle a également droit à une allocation forfaitaire de repos maternel qui s'élève à 3129 € versée en deux fois.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Congés
Fiches pratiques
 Les congés payés : calcul, droit et indemnité  Le congé sabbatique Le congé de paternité
 Le compte épargne temps (CET) Le congé sans solde Le congé maternité
 Le congé d'adoption Travail et météo : que dit le code du travail Congé parental : durée et modalités
 Le congé de solidarité familiale Les congés pour événements familiaux Le congé pour enfant malade
 Le congé de présence parentale Le congé de soutien familial (congé de proche aidant) Le repos compensateur obligatoire
 Jours ouvrables et jours ouvrés en 2017 - 2018 Refuser des congés : les règles à respecter Refuser des congés : les règles à respecter
 Calcul des jours de RTT Le congé pathologique Payer les congés payés
 Maladie en congé payés et en RTT Jours de fractionnement : des congés supplémentaires Congé parental à temps partiel : comment le demander ?
 Congé bénévolat Demande de congé : les règles à respecter Le congé de naissance
 Calcul des congés payés Calcul du congé maternité La mise en disponibilité
 L'année de césure Le congé de solidarité internationale (CSI) Le don de RTT
 Les dates du congé maternité  
Lettres types
 Demander un congé pour création d’entreprise Demander un congé à temps partiel pour création d’entreprise Demande de congé paternité
 Demander le renouvellement d’un congé pour création d’entreprise Demander de réintégration après un congé pour création d’entreprise Démissionner à la fin d’un congé pour création d’entreprise
 Demander un congé individuel de formation Demander la prise en charge d’un congé individuel de formation Demande de congé parental d’éducation
 Demander un congé sans solde Demander un congé sabbatique Demander un congé suite au décès de son conjoint ou de son enfant
 Demander le report de ses congés pour cause de maladie Accepter un congé pour création d’entreprise Accepter un congé sabbatique
 Accepter un congé sans solde Refuser un congé pour création d’entreprise Refuser un congé individuel de formation
 Refuser un congé sabbatique Refuser un congé sans solde Lettre de demande de congés