Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Business angel

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
L'activité professionnelle du business angel consiste à investir son propre patrimoine financier dans des entreprises qu'il juge innovantes ou à utiliser son réseau pour favoriser son développement.
 
 
Dernière mise à jour : décembre 2016
 
Qui sont les business angel ?
Le business angel peut revêtir différents profils, allant par exemple du chef d'entreprise à la retraite qui investit entre 5 000 et 200 000 euros par an, à l'entrepreneur qui mise entre 50 000 et 500 000 euros par an, en passant par l'association de membres d'une même famille qui décide d'investir ensemble sur un projet... Les business angels sont généralement regroupés au sein de sociétés d'investissement et interviennent tout au long de la vie d'une entreprise, c'est-à-dire lors de sa création ou de son rachat, même s'ils restent plus présents lors de la phase de démarrage.

L'investissement du business angel
Pour investir dans une entreprise, les business angels doivent déceler le caractère innovant détenu par une entreprise. Ils doivent croire en son projet pour abonder au capital de la société. L'objectif : réaliser une plus-value dans les cinq années suivantes. Le retour sur investissement effectué par le business angel doit être conséquent pour lui donner l'envie de prendre le risque d'investir. En moyenne, un business angel s'engage à hauteur de 50 000 euros même si ce montant peut fluctuer considérablement dans un sens comme dans l'autre.

L'entrée au capital de l'entreprise
Après l'acceptation d'un projet, le business angel prend part au capital de l'entreprise par l'intermédiaire de la société d'investissement à laquelle il appartient. Trois à six mois s'écoulent entre l'exposition du projet et l'investissement concret. Mais au-delà de l'investissement financier, le business angel ouvre également son carnet d'adresses au dirigeant de l'entreprise qu'il soutient afin de l'aider à développer son activité. Il transmet également son savoir-faire et son expérience sur les différents problèmes que peut engendrer la gestion d'une entreprise.
Fabien Renou
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Création d'entreprise
Fiches pratiques
 Le congé pour création d’entreprise Le brevet d’invention Devenir travailleur indépendant
 La micro-entreprise Les zones franches urbaines - territoires entrepreneurs Faire une étude de marché
 Protéger son idée Création d'entreprise : choisir le bon statut Création d'entreprise : contacter les banques
 Le bail commercial Création d’entreprise : valider son projet La SARL, le statut de la société à responsabilité limité
 L'EURL Création d’entreprise : qui dois-je rencontrer ? La SA : société anonyme
 Création d’entreprise : les charges à prévoir La SAS et la SASU Création d’entreprise : le financement
 La SNC Création d’entreprise : réaliser un business-plan La SCS : la société en commandite simple
 Travailleurs indépendants : comment déduire vos dépenses professionnelles La SCA : la société en commandite par actions La SCOP
 Que faire avec mon contrat de mariage ? La Société civile Installer son entreprise dans une pépinière
 Création d’entreprise : se faire connaître Créateur d'entreprise : doit-on démissionner ? L'Accre pour les chômeurs entrepreneurs
 Raison sociale Entreprise individuelle Numéro Siren
 Numéro Siret  La jeune entreprise innovante (JEI) Profession libérale : définition, statuts et impôts
 Le groupement d'intérêt économique (GIE) Le siège social Le conjoint collaborateur
 Le contrat de franchise Le contrat de concession Business angel
 Les royalties  Le microcrédit Les apports en société
 L'administrateur de société anonyme Auto-entrepreneur Le contrat de sous-traitance
 Inscription au registre des métiers Inscription au registre du commerce Associé de SARL majoritaire et minoritaire
 Selarl, Selafa, Selas et Selca : les sociétés d’exercice libéral Déclaration de revenus pour auto-entrepreneur TVA pour auto-entrepreneur
 EARL : l'exploitation agricole à responsabilité limitée SARL de famille : les avantages du statut Bail 3 6 9 : le bail commercial classique
 Bail précaire : tout sur le bail commercial dérogatoire Associations de gestion agréée : à quoi servent-elles Déclaration RSI : les règles à respecter dans sa DSI
 Demander une attestation RSI Le régime micro-Bic Le régime micro-BNC
 Prêt professionnel : comment l'obtenir ARCE : l'aide de Pôle emploi aux entrepreneurs Domiciliation d'entreprise : comment procéder
 EIRL : les avantages du statut Etudiant entrepreneur : un nouveau statut Obtenir une aide à la création d'entreprise
 Cape : le contrat d'appui au projet d'entreprise Commerce ambulant : les règles à connaître Devenir prestataire de services
 Formulaire M0 : déclaration de constitution d'une SARL Formulaire M2 : déclaration de modification d'une entreprise La gérance d'un commerce
 Les professions réglementées  Ouvrir une franchise Quel secteur d'activité pour votre entreprise ?
 RCS : le registre du commerce et des sociétés SARL unipersonnelle SCM : la société civile de moyens
Lettres types
 Modèle de facture