Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Montant du RSA : le calcul en 2014

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Le revenu de solidarité active (RSA) assure une rémunération minimale à ses bénéficiaires, qu'ils travaillent ou non. Son montant a été revalorisé au 1er janvier 2014.
 
 
Dernière mise à jour : août 2014
 
Au 1er janvier 2014, le montant du RSA a été augmenté de 1,3%, après des hausses de 1,3% au 1er septembre 2013 et de 1,75% au 1er janvier. Pour une personne seule, il atteint ainsi 499,31 euros par mois, contre 492,90 euros fin 2013.
Cette revalorisation s'inscrit dans un mouvement de revalorisation plus large : le 11 décembre 2012, le Premier ministre a indiqué vouloir une augmentation de 10% du montant du RSA socle d'ici 2017. Cette hausse s'ajoute à l'indexation annuelle du RSA sur l'inflation.

Attention : une réforme possible du RSA
Le rapport Sirugue, remis le 15 juillet 2013 au Premier ministre, propose de fusionner le RSA activité et la prime pour l'emploi. Ces deux dispositifs seraient remplacés par une allocation unique réservée aux personnes de plus de 18 ans percevant des revenus entre 0 et 1,2 fois le Smic. Cependant, Jean-Marc Ayrault a indiqué, le 13 septembre 2013, qu'il n'entendait pas suivre cette piste en 2014.



Le montant du RSA selon la composition du foyer
Le montant du RSA-socle de 499,31 euros par mois est majoré selon le nombre de personnes composant le foyer du bénéficiaire.
Pour la première personne supplémentaire, il est majoré de 50%, soit 249,66 euros. Pour un couple de bénéficiaires, il atteint donc 748,97 euros au total par mois. Idem pour un allocataire avec un enfant mais dont le conjoint ne serait pas bénéficiaire.
Pour toute personne supplémentaire, il est majoré de 30%, soit 149,79 euros. Pour un couple de bénéficiaires avec un enfant, cela correspond donc au total à 898,76 euros par mois pour le ménage.

Le montant du RSA pour les parents isolés
Les personnes qui ne vivent pas en couple mais qui ont la charge d'un ou plusieurs enfants ou qui sont en état de grossesse déclarée bénéficient d'un RSA majoré.
Ce montant de base s'élève à 641,17 euros par mois. A chaque enfant à charge, ce montant est ensuite majoré de 213,72 euros. Pour un parent avec un enfant à charge, le RSA s'élève donc à 854,89 euros par mois. Une femme enceinte isolée mais sans autre enfant touche, elle, 641,17 euros.
 Nombre d'enfants Allocataire seul Parent isolé Allocataires en couple
 0 499,31 € 641,17 € 748,97 €
 1 748,97 € 854,89 € 898,76 €
 2 898,76 € 1 068,61 € 1 048,55 €
 Enfant supplémentaire + 199,72 € + 213,72 € + 199,72 €

L'aide au logement
Les bénéficiaires du RSA touchent une aide au logement spécifique, qui se substitue aux autres dispositifs existants. Cette aide spécifique est calculée de manière forfaitaire selon la composition du foyer. Elle s'élève en 2014 à 59,15 euros mensuels pour une personne seule, à 118,30 euros pour deux personnes er 146,39 euros pour trois personnes ou plus.

Le montant du RSA pour les personnes disposant de revenus d'activité
Il est possible de percevoir le RSA même lorsque l'allocataire bénéficie de faibles revenus d'activité, comme un salaire. Le RSA se calcule alors comme un complément de revenu pour atteindre un montant minimum garanti.
Le montant minimum garanti est calculé sur la base de 62% des revenus d'activité du foyer auxquels on ajoute le montant forfaitaire du RSA correspondant à la composition du foyer.
Exemple avec une personne seule avec enfant qui perçoit 500 euros de revenus d'activité. Son RSA forfaitaire est comme on l'a vu de 748,97 euros. Son montant minimal garanti est donc de 1 058,97 euros, calculé de la manière suivante : (500 x 62%) + 739,35 = 1058,97
Le montant du RSA correspond à la différence entre ce montant garanti et les revenus d'activité (plus l'éventuelle aide au logement). Dans le cas de la personne seule avec un enfant à charge, le forfait logement s'élève à 118,30 euros.
Le montant du RSA équivaut donc à 440,67 euros. 1 058,97 - 500 - 118,30 = 440,67
Fabien Renou
 
 
Coordonné par Fabien Renou    Envoyer à un ami | Imprimer  
 
 
 
 

Chômage
Fiches pratiques
 L’allocation équivalent retraite L’allocation d’insertion ASS : l’allocation de solidarité spécifique
 L'Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) Le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) L’allocation temporaire d’attente
 Les indemnités pour formation des demandeurs d'emploi Les droits au chômage des démissionnaires Le chômage partiel ou chômage technique
 Montant du RSA : le calcul en 2014 Chômage : les premières démarches Démission et indemnités chômage
 Le délai de carence de Pôle Emploi Calcul indemnité chômage Pole emploi (ex-allocation Assedic) Attestation Pôle emploi (ex attestation Assedic)
 Pôle emploi trop perçu Démission légitime et droits au chômage Allocation transitoire de solidarité en 2014 : une indemnité avant la retraite
 Inscription à Pôle emploi : comment faire ? Demande de RSA : à quelles conditions y a-t-on droit ? Demandeur d'emploi : ses droits et obligations
 Les aides de Pôle emploi aux chômeurs Qui a droit au chômage ? Les conditions pour les allocations 
Lettres types
 Contester la suspension de l’allocation chômage Demande d’aide à la mobilité pour la reprise d’un emploi Demande de remise gracieuse au Pole emploi (ex Assedic)
 Signaler une absence de plus de 7 jours à l’ASSEDIC ou l’ANPE  
 




RUBRIQUES

Tous nos articles

A VOIR EGALEMENT