Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

L'indemnité de licenciement

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Le montant de l'indemnité légale versée au salarié licencié dépend de son salaire et de son ancienneté. Le montant de cette prime varie donc d'un salarié à l'autre.
 
 
Dernière mise à jour : avril 2014
 
Les bénéficiaires
L'indemnité de licenciement est versée aux salariés en CDI licenciés pour un autre motif de licenciement qu'une faute grave ou lourde. Cela concerne par exemple les victimes de licenciement économiques, les salariés qui s'accordent avec leur employeur pour négocier une rupture conventionnelle de leur contrat de travail mais aussi les personnes licenciées pour faute simple.
Pour y prétendre, ils doivent aussi justifier d'une ancienneté ininterrompue d'au moins une année au moment de la notification du licenciement. Un salarié arrivé trop récemment dans l'entreprise ne peut donc pas l'exiger, même s'il subit un licenciement économique.

Le salaire de référence
L'indemnité légale de licenciement se calcule à partir du salaire de référence.
Ce dernier peut être obtenu de deux façons, dont on retiendra le plus favorable au salarié :
- 1/12e de la rémunération brute (salaires, primes, etc.) des douze derniers mois précédant la notification de licenciement
- 1/3 de la rémunération brute des trois derniers mois. Les éventuelles primes annuelles (13e mois…) et exceptionnelles sont calculées prorata temporis.

L'indemnité légale

L'indemnité légale s'élève à un cinquième du salaire de référence par année d'ancienneté.
Exemple pour un salaire de référence de 1 500 €, l'indemnité par année d'ancienneté s'élève à 300 € (1500/5 = 300)
Si le salarié a travaillé 3 années, il perçoit donc 900 euros (300x3 = 900).
Si le salarié a travaillé plus de dix ans, on ajoute deux quinzièmes de salaire de référence par année au-delà de 10 ans. Par exemple, un salarié avec 1 500 euros de salaire de référence et 12 ans d'ancienneté peut prétendre à 4 000 €. Un montant obtenu par la formule suivante : (1500/5)x12+((1500/15)x2)x2 = 4 000

L'indemnité effective
L'indemnité légale est un minimum. La convention collective, les accords d'entreprise et le contrat de travail peuvent imposer des montants plus avantageux. L'employeur peut aussi décider de verser davantage, quelle que soit la raison. Elle peut bien évidemment faire l'objet de négociation entre les salariés et l'entreprise à l'origine du licenciement.
L'indemnité effectivement versée au salarié peut donc dépasser plus ou moins largement l'indemnité légale de licenciement mais elle ne peut en aucun cas lui être inférieure.

Les cotisations sociales
A compter du 1er janvier 2012, les indemnités de licenciement au-delà de deux fois le plafond de la Sécurité sociale sont assujetties à cotisations.

Voir aussi Les indemnités de licenciement sur droit-finances.net
Fabien Renou
 
 
Copyright Benchmark Group   Envoyer à un ami | Imprimer  
 
 
 
 

Licenciement
Fiches pratiques
 Le licenciement économique individuel Le licenciement économique de 2 à 9 salariés Le licenciement économique de 10 salariés et plus
 La transaction Le reçu pour solde de tout compte La rupture conventionnelle de CDI
 L'indemnité de licenciement Licenciement pour faute Reclassement à l'étranger
 Licenciement et permis de conduire Licenciement pour inaptitude Contrat de sécurisation professionnelle (CSP)
 L'avertissement Priorité de réembauchage Abandon de poste
 Mise à pied conservatoire et disciplinaire  Le licenciement pour faute simple Le licenciement pour faute grave : procédure et indemnités
 Le licenciement pour faute lourde Le licenciement pour faute lourde Le préavis de licenciement
 Le préavis de rupture de la période d'essai Le préavis de rupture de la période d'essai La sanction disciplinaire
 Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) Le licenciement pour motif personnel Licenciement d’un salarié protégé
 Plan de départ volontaire : procédure et indemnité Les motifs de licenciement La convention d’activité partielle de longue durée (APLD)
 L’annulation de licenciement L’indemnité de rupture conventionnelle : calcul, exemple, fiscalité... Le licenciement abusif
 Licenciement pour insuffisance professionnelle  Congé de reclassement : comment en bénéficier FNE : la convention de reclassement
 Indemnité compensatrice de préavis : quel montant ? Le licenciement sans cause réelle et sérieuse Le reclassement : les obligations de l'employeur
 L'indemnité transactionnelle : calcul, fiscalité et cotisations Procédure de licenciement : la marche à suivre Licenciement amiable : comment négocier ?
Lettres types
 Avertissement Convocation à l’entretien préalable de licenciement Licenciement pour motif personnel ou faute
 Lettre de licenciement économique Lettre mise à pied Demande de rupture conventionnelle
 Refuser une rupture conventionnelle  
 




RUBRIQUES

Tous nos articles

A VOIR EGALEMENT