Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

AAH : le montant 2016 de l'allocation aux adultes handicapés

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
L'allocation aux adultes handicapés (AAH) assure un revenu minimum fixe aux personnes dépassant un certain niveau de handicap et ne pouvant prétendre à un avantage vieillesse, invalidité ou à une rente d'accident du travail. La dernière mise à jour de l'AAH entrera en vigueur le 1er avril 2016.
 
 
Dernière mise à jour : décembre 2016
 

Les conditions d'attribution de l'AAH
L'AAH est attribuée aux personnes atteintes d'un taux d'incapacité permanente de 80% ou plus. Les personnes ayant un handicap de 50 % à 79 % peuvent en bénéficier à condition d'avoir été reconnues comme ayant une restriction substantielle et durable d'accès à un emploi. Seules les personnes habitant de façon permanente en France ou possédant un titre de séjour peuvent prétendre à l'AAH. Le demandeur doit être âgé d'au moins 20 ans. Si le demandeur souffre d'un handicap allant de 50% à 79%, il a droit à l'AAH jusqu'à l'âge légal de départ à la retraite. 

Revalorisation de l'AAH 
La dernière revalorisation en date, annoncée le 24 mars 2016 entrera en vigueur à compter du 1er avril 2016. Il s'agit d'une hausse de 0,1% qui fait passer le montant de l'AAH de 807,65 euros par mois à 808,46 euros par mois. Cette hausse existe également pour d'autres aides comme le RSA ou la Prime d'activité. La précédente revalorisation avait eu lieu le 1er septembre 2015 ( il s'agissait d'une hausse de 0,9%).


Le calcul du montant de l'AAH en 2016
L'AAH est versée en prenant compte des ressources perçues par le demandeur et son conjoint, concubin ou pacsé retenues pour l'établissement de l'impôt sur le revenu. Si le demandeur ne perçoit pas de revenus d'activité, l'AAH vient compléter ces ressources pour atteindre le montant fixé à 808,46 € en 2016.
Si le demandeur reçoit un revenu d'activité, le montant de l'AAH sera calculé en fonction d'une partie de ces revenus. Dans ce cas, le montant sera calculé selon la formule suivante : AAH mensuelle = (plafond de ressources . ressources du ménage)/12. Le plafond est actuellement fixé à 9 671,81 € pour une personne seule (contre 9 319,08 € précédemment) et 19 343,61 € pour une personne en couple (contre 18 638,16 € précédemment). Il est majoré de 4 835 € par enfant à charge (4 659,54 € précédemment). Si le demandeur ne touche aucun revenu, il recevra le montant maximal de l'AAH.


Comment demander à bénéficier de l'AAH ?
Pour bénéficier de cette aide, il faut en premier lieu s'adresser à la maison départementale des personnes handicapées. Son rôle est d'instruire le dossier puis de le transmettre à la CAF ou à la MSA (si la personne concernée relève du régime agricole). 

Annonces Google



Prime d'activité et AAH
La Prime d'activité est une aide sociale qui est entrée en application le 1er janvier 2016. Elle fusionne le RSA socle et la prime pour l'emploi. Les bénéficiaires de l'AAH qui exercent une activité professionnelle pourront demander à bénéficier de la prime d'actvité à compter du 5 juillet 2016. Elle sera versée dans un délai de 10 jours avec effet rétroactif au 1er janvier 2017.

RSA et AAH
Si les conditions requises (qui dépendent de votre situation personnelle) sont remplies, il est tout à fait possible de cumuler AAH et RSA (mais pas l'intégralité des deux montants). Le montant du RSA est déduit de celui de l'AAH. A vous de faire la simulation et d'opter pour la situation financièrement la plus avantageuse.


Cumul de l'AAH avec d'autres prestations
L'AAH peut être cumulé pendant six mois en cas de reprise d'activité à hauteur de 80 % pour les revenus d'activités inférieurs à 30% du Smic, et de 40% de l'AAH pour les revenus supérieurs à 30 % du Smic. La majoration pour la vie autonome peut également être versée en complément de l'AAH à condition de percevoir l'AAH à taux normal, d'avoir un taux d'incapacité d'au moins 80%, de percevoir une aide au logement pour un logement indépendant et de ne pas percevoir de revenu d'activité à caractère professionnel propre. Les mêmes conditions s'appliquent au cumul de l'AAH et du complément de ressources, dans les cas où le handicap entraîne une capacité de travail inférieure à 5%.


Le calcul de l'allocation aux adultes handicapés : pas de prise en compte de l'épargne
Le projet de budget 2016 prévoyait de prendre en compte à partir du 1er janvier 2016 les intérêts des comptes d'épargne comme le Livret A pour calculer les montants de l'AAH. Le gouvernement a renoncé à cette mesure le 3 novembre 2015. Si cette disposition avait été mise en oeuvre, le montant de l'AAH aurait été réduite pour les personnes dotées d'une épargne.

Vers une réforme de l'AAH ?
Dans une tribune publiée sur Facebook le 19 avril, Manuel Valls propose une refonte globale des minimas sociaux destinés aux plus jeunes. Il donne donc une suite favorable au rapport Sirugue présenté trois jours plus tôt. Le but de ce projet est de lutter contre la précarisation des jeunes tout en faisant économiser de l'argent à l'Etat.
Pour atteindre ces objectifs, le Premier ministre prévoie de fusionner le RSA, l'AAH, l'ASS (allocation de solidarité spécifique) afin de les remplacer par une couverture sociale unique qui variera en fonction de la situation de chacun (enfants à charge, recherche d'emploi, situation de handicap...). Le Premier ministre prévoit de commencer à déployer la mesure en janvier 2017 avant de la généraliser pour 2018.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Primes et avantages
Fiches pratiques
 L’intéressement La participation La participation
 Le Plan Epargne Entreprise (PEE) Le Plan Epargne Interentreprises (PEI) Véhicule de fonction : ce qu'il faut savoir
 Ticket restaurant : utilisation et réglement Remboursement des frais de transport collectif La note de frais
 La prime de précarité  Médaille du travail Cesu : profiter du chèque emploi service universel
 Prime dividendes Frais de repas 2016 Frais de repas 2016
 Indemnité de stage : la gratification en 2016 La réduction du temps de travail (RTT) La prime
 Les avantages en nature Prévoyance : les obligations de l'employeur Mutuelle : les obligations de l'employeur
 L'indemnité compensatrice de congés payés Les cotisations sociales  Le 1% logement : les aides pour l'achat et la location
 Abondement Perco et PEE Prêt Patronal Avance sur salaire
 Le Tese : le titre emploi service entreprise Passer du salaire brut au net GMP 2016 (la garantie minimale de points) : calcul et montant
 Prime d'ancienneté Prime de naissance 2016 : montant et conditions Saisie sur salaire 2016
 AAH : le montant 2016 de l'allocation aux adultes handicapés  Le minimum garanti en 2016 Les chèques-vacances : les obtenir, les utiliser
 Le chèque culture : un accès aux biens culturels Le chèque lire : un avantage culturel pour les salariés L'épargne salariale : quelles particularités ?
 L'indemnité de départ en retraite : qui y a droit ? Prime de panier : une indemnité pour le repas Retraite : comment calculer sa pension
 Prime de déménagement : qui y a droit ? Entreprise: Mettre en place la complémentaire santé obligatoire Grille indiciaire et salaire des fonctionnaires
 Le Cesu préfinancé Le logement de fonction Perco : le plan d'épargne pour la retraite collectif
 Prime d'activité : montants, bénéficiaires et fonctionnement de la prime d'activité pour les bas salaires SMIC hôtelier en 2016 
Lettres types
 Bulletin de paie simplifié