Les éléments de rémunération pour motiver vos salariés Une part de fixe pour rassurer

sans fixe suffisant, c'est l'insécurité assurée.
Sans fixe suffisant, c'est l'insécurité assurée. © auremar / Fotolia

Certes, tous ces périphériques ont leur importance. Certes, il est indéniable que la rémunération variable apparait comme le levier de motivation  par excellence. Cependant, le contexte de crise a conduit les collaborateurs à accorder de plus en plus d'importance à leur sécurité financière. En dessous d'un certain salaire fixe, ils perdent toute motivation au travail  voire développent des velléités de départ.

Garder les meilleurs

"La répartition entre fixe et variable ne doit pas passer sous une ligne de flottaison sous  laquelle le collaborateur se sentira en situation de précarité, affirme Catherine Chardin. En-dessous de 40 % de fixe, cela commence à devenir difficile de garder ses meilleurs collaborateurs voire même simplement de recruter."

"En-dessous de 40% de fixe, il devient difficile de garder les meilleurs."

Chacun a besoin d'un minimum de fixe pour satisfaire son souci de standing mais aussi pour pouvoir prétendre à des choses aussi basique qu'un logement ou un emprunt. Dans des secteurs de plus en plus concurrentiels, lorsque la bataille pour attirer les profils les plus qualifiés est intense, tout l'enjeu consiste à articuler intelligemment rémunération fixe et variable, sous peine de devoir assister au départ de vos collaborateurs. "Nous faisons depuis un certain temps de véritables efforts financiers pour réduire les départs", confirme Nicole Laïk qui a déjà connu un taux de turnover situé entre 10 et 15 %.

Motivation / Rémunération