Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

Journal du Net > Management >  Fraude en entreprise : le coupable est un salarié d'environ 40 ans...
Enquête
 
30/10/2007

Fraude en entreprise : le coupable est un salarié d'environ 40 ans...

Dans sa dernière étude sur les crimes économiques, Pricewaterhouse-Coopers a recensé les fraudes les plus couramment subies par les entreprises. Avant de dresser le profil du coupable idéal.
  Envoyer Imprimer  

La quatrième enquête menée par PricewaterhouseCoopers sur les crimes économiques montre un légère baisse des cas de fraudes recensés en France, suite à une sensibilisation et une vigilance accrues des entreprises. Pourtant 40 % des entreprises françaises sondées reconnaissent encore avoir été victimes de fraudes dans les deux dernières années (elles étaient 47 % en 2005).

 

Les types de fraudes les plus fréquemment rencontrés

En France, comme dans le reste du monde, le détournement d'actifs est la fraude la plus répandue, avec 30 % des entreprises qui ont connu ce type d'escroquerie au cours des deux dernières années.

La violation de la propriété intellectuelle arrive en deuxième place, avec une occurence similaire en France, en Europe de l'Ouest et dans le monde (15 %). Or, l'Hexagone était auparavant particulièrement touché par la contrefaçon, du fait de ses entreprises de luxe. Mais ce type de fraude s'étend aujourd'hui à d'autres secteurs d'activités tels que la pharmacie, les CD et DVD, l'électroménager... D'où une globalisation des cas recensés.

 

Les types de fraudes les plus fréquemment rencontrés

 

L'étude distingue les cas de fraude reportés et la perception qu'ont les entreprises des crimes économiques. Cet indicateur fait ressortir trois types de malversations "embarrassantes" pour les sociétés, notamment au plan médiatique, qui seraient donc sous-estimés dans les cas déclarés. Il s'agit des fraudes comptables (perçues dans 20 % des entreprises françaises et 21 % des sociétés dans le monde), de la corruption (12 % en France et 22 % dans le monde) et du blanchiment (5 % en France et 12 % dans le monde).

 

Les secteurs les plus concernés

Si la fraude touche toutes les entreprises, avec un risque accru dans les grands groupes, certains secteurs sont particulièrement sensibles. Ainsi, 57 % des entreprises de la distribution, de la consommation et de l'assurance ont déclaré des cas de fraude. A l'inverse, elles ne sont que 27 % dans l'industrie pharmaceutique. Le secteur de l'assurance est par ailleurs celui qui supporte les coûts les plus élevés : il s'élève à 3,2 millions d'euros par entreprise sur les deux dernières années (au niveau mondial), contre 1,7 million d'euros en moyenne tous secteurs confondus.

 

 
Entreprises déclarant des fraudes par secteur
 
    Secteur Pourcentage d'entreprises déclarant des fraudes  
    Distribution et consommation 57 %  
    Assurance 57 %  
    Service public 54 %  
    Services financiers 46 %  
    Automobile 44 %  
    Industrie manufacturière 42 %  
    Divertissement et média 42 %  
    Ingénierie et construction 40 %  
    Communication 40 %  
    Transport et logistique 37 %  
    Technologie 35 %  
    Energie et extraction minière 35 %  
    Chimie 35 %  
    Santé 33 %  
    Aérospatial et défense 33 %  
    Industrie pharmaceutique 27 %  
    Autres secteurs 47 %  
 
Source : PwC - Global Economic Crime Survey / 2007
 

 

Le profil du fraudeur

Le responsable du crime, quel qu'il soit, est un salarié de l'entreprise dans 46 % des cas. Il y a 93 % de risque qu'il s'agisse d'un homme. Dans 55 % des fraudes rencontrées, il occupe une position hiérarchique élevée.

 

 
Profil du fraudeur en pourcentage des fraudes rencontrées
 
    Relation avec l'entreprise    
    Salarié 46 %  
    Tiers 32 %  
    Client ou fournisseur 22 %  
    Niveau d'études    
    Etudes supérieures 23 %  
    Baccalauréat 27 %  
    Lycée ou moins 50 %  
    Ancienneté dans l'entreprise    
    Moins de 2 ans 19 %  
    De 3 à 5 ans 29 %  
    De 6 à 10 ans 24 %  
    Plus de 10 ans 29 %  
    Ancienneté dans le poste    
    Moins de 2 ans 32 %  
    De 3 à 5 ans 23 %  
    De 6 à 10 ans 27 %  
    Plus de 10 ans 18 %  
    Sexe    
    Homme 93 %  
    Femme 7 %  
    Age    
    Moins de 30 ans 4 %  
    De 31 à 40 ans 65 %  
    De 41 à 50 ans 23 %  
    Plus de 50 ans 8 %  
    Position hiérarchique    
    Senior / Top management 29 %  
    Middle management 26 %  
    Autres employés 45 %  
 
Source : PwC - Global Economic Crime Survey / 2007
 

 

 

 
Méthodologie
 
  5.428 entretiens ont été réalisés auprès de dirigeants d'entreprises (directeur général ou financier) et de personnes en charge des programmes anti-fraudes, dans 40 pays, tous secteurs d'activité confondus.  



JDN Management Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Souhaitez-vous changer de job d'ici la fin de l'année ?

Tous les sondages