Unatti simplifie le mentoring grâce à sa plateforme de rencontre

La solution de la start-up française séduit les entreprises du Cac 40 comme les PME, en fluidifiant le process et en permettant d'identifier les besoins.

Si le système de matching, popularisé par le site de rencontre Tinder, permet de rencontrer l'amour d'un soir ou de sa vie, il peut aussi aider à dénicher le formateur idéal. Pour cela, les salariés peuvent utiliser la plateforme de mentoring et de reverse mentoring Unatti depuis 2013.

Le reverse mentoring est une technique d'apprentissage qui permet traditionnellement à des cadres chevronnés de se former aux enjeux digitaux au contact de plus jeunes collaborateurs. Le mentoring s'adapte à tous les sujets allant de l'expatriation aux pratiques de management. "Aujourd'hui, ce mode de formation est très répandu, notamment outre-Atlantique où, selon une étude du Wall Street Journal, 70% des 100 plus grosses entreprises américaines en sont adeptes. Il s'est tellement démocratisé qu'il n'est plus systématiquement intergénérationnel comme c'était le cas initialement", explique Victoria Pell, qui a fondé en 2013 Unatti, une start-up de cinq salariés qui développe des plateformes spécialement dédiées au reverse mentoring.

"Il suffit de s'inscrire sur la plateforme en donnant son âge, son poste, le type de formation que l'on recherche ou que l'on souhaite donner"

"Concrètement, il suffit de s'inscrire sur la plateforme mise à disposition par son employeur en donnant son âge, son poste, le type de formation que l'on recherche ou que l'on souhaite donner. Puis, un système de matching similaire aux sites de rencontre, permet de faire coïncider l'offre et la demande. Au binôme de définir ensuite le contenu et le rythme de formation", étaye Elsa Levy Cado, associée chez Unatti. A l'en croire, les services RH peuvent tirer de grands bénéfices de ces plateformes : "Avec ce type de solution, il est possible d'identifier les sujets sur lesquels les salariés sont demandeurs et ainsi améliorer l'efficacité des plans de formation." Des entreprises comme L'Oréal, Orange ou encore Danone ne sont pas restées insensibles à ces arguments et ont succombé aux charmes d'Unatti.

200 personnes formées chez Engie

Engie, anciennement GDF Suez, fait également partie des entreprises qui se sont laissées séduire par Unatti. "Nous avons été une des premières entreprises à mettre en place le mentoring en 2010 pour accompagner les femmes à haut potentiel", explique Didier Acket, responsable du programme de mentoring chez Engie. "Le 25 janvier 2016 nous avons déployé la plateforme Unatti. Pour le moment nous avons 200 binômes et nous en visons 500 pour la fin de l'année. Nous avons choisi de développer notre offre sur une plateforme interne car nous sommes un groupe de 155 000 collaborateurs dont 33 000 cadres ou managers. Tout le monde peut donc trouver chaussure à son pied", poursuit-il.

D'une certaine manière, Emmanuelle Meunier a trouvé le modèle et la pointure idéale sur la plateforme.

"C'est assez ironique. Je travaille au département RH d'une des filiales d'Engie et j'ai aidé à la mise en place de la plateforme en interne. Puis j'ai été promue. J'ai donc utilisé le reverse mentoring pour tenter de mieux appréhender ma nouvelle fonction. J'ai pu faire la rencontre d'un mentor que je vois une fois par mois. Nous avons fixé ensemble un calendrier et des étapes de progression. J'apprécie vraiment ce système d'entraide qui me permet de progresser dans un univers bienveillant et surtout sans notation ou sans jugement", se réjouit la mentorée.

Du côté des mentors, la volonté de mettre son savoir à la disposition de tous apparaît comme la principale motivation. Christophe Wagner fait partie des volontaires. "Je suis directeur international de la BU global business support, j'ai plus de vingt années d'ancienneté, je pense que j'ai beaucoup à partager. Pour le moment, j'accompagne deux personnes, dont l'une à distance, sur la culture d'entreprise d'Engie".

Toutes les entreprises sont concernées

De prime abord, cela peut sembler logique : plus le nombre de membres sur la plateforme est élevé, plus le nombre de personnes formées sera important. Pour autant, la solution est-t-elle réservée aux grandes entreprises comptant des milliers de collaborateurs ?

"Il est possible d'installer des Mooc et des Cooc sur la plateforme"

Pas vraiment. "Le plus important est de répondre à un besoin concret de formation. La taille de l'entreprise n'a pas d'importance", estime Victoria Pell. "Nous sommes habitués à travailler avec des PME. Nous avons collaboré avec l'agence de communication Babel. Cette entreprise avait fusionné avec trois autres agences. Elle cherchait une solution pour permettre à tous les membres de la nouvelle entité de mieux se connaître. La plateforme de reverse mentoring s'est avérée la meilleure solution possible", développe la dirigeante qui souligne également la possibilité pour plusieurs entreprises de partager la plateforme.

Autre point important, la personnalisation. "Notre solution est entièrement sur mesure. Les clients peuvent choisir les sujets sur lesquels se former, modifier les algorithmes de mise en relation pour éviter que des collaborateurs qui occupent la même fonction ne se rencontrent. Il est même possible d'installer des Mooc ou des Cooc sur la plateforme", note Victoria Pell.

PME et universités utilisent le matching à des fins de formation

Facilité d'utilisation, mise en avant de la collaboration, personnalisation… Les qualités des plateformes de reverse mentoring peuvent également se déployer ailleurs que dans les entreprises. "Unatti travaille avec Sciences Po Paris pour développer le programme lead campus, qui vise à tisser des liens avec les universités du Cap et de Dakar pour identifier les leaders africains de demain. La plateforme mettra en contact des mentors et des mentorés africains et européens qui ont pu échanger en ligne sur des sujets qui semblaient pour eux importants", révèle Elsa Levy Cado . Si, pour le moment, de nombreuses entreprises telles que TalenCo accompagnent les entreprises dans la mise en place de stratégies de reverse mentoring, Unatti est la seule à proposer une plateforme. Voilà qui pourrait donner des idées aux entrepreneurs de la e-RH

 

Et aussi

 

E-RH