Jean-Marc Tassetto (Coorpacademy) "Nous levons 10 millions d'euros pour attaquer les ETI"

Le spécialiste des mooc BtoB fondé et dirigé par l'ex-dirigeant de Google France et de SFR réalise une des plus grosses levées de fonds de l'année dans l'Ed Tech.

JDN. En novembre 2014, Coorpacademy avait bouclé une levée de fond de 3,4 millions d'euros. Un peu moins de deux années plus tard, vous annoncez une nouvelle levée. Quel est le montant et qui investit ?

Jean-Marc Tassetto est fondateur et dirigeant de Coorpacademy. © Coorpacademy

Jean-Marc TassettoNous sommes fiers d'avoir levé 10 millions d'euros. C'est l'une des plus grosses levée de l'Ed Tech française cette année. En février 2016, Digischool avait récolté 14 millions d'euros, mais ils ne sont pas du tout sur le même secteur que nous puisqu'ils s'adressent à des étudiants alors que notre offre est axée sur la formation professionnelle.

Nous avons réalisé la levée auprès de nos deux premiers investisseurs historiques, c'est-à-dire NextStage et la branche d'investissement du groupe pharmaceutique suisse Debiopharm. A cela s'ajoute un troisième acteur : Serena Capital. Ce fond d'investissement voulait prendre un ticket dans l'Ed Tech. Ils ont vu passer une multitude de groupes du secteur. Ils ont misé sur nous, ce qui est une marque de confiance de taille.

 

A quoi vont servir ces 10 millions d'euros ?

Une grosse part de l'investissement va partir dans la R&D. Il est vital de maintenir notre avance technologique pour optimiser l'expérience de l'apprenant. Cela passe par une meilleure maîtrise de la data, du machine learning ou encore de l'adaptative learning.

Nous comptons aussi accélérer la coédition de Mooc. Pour le moment nous avons lancé quelques formations coéditées, par exemple un Mooc sur le leadership féminin avec Auféminin ou encore sur l'IoT avec Cap Gemini. D'ici décembre nous allons lancer dix nouveaux cours. Et nous ne nous arrêterons pas là.

 

Dans le milieu des Mooc, vous êtes leader parmi les entreprises du Cac40. Souhaitez-vous vous spécialiser dans les grandes entreprises ou comptez-vous développer votre offre pour de plus petites structures ?

Vous avez raison, pour l'instant Coorpacademy est très bien positionné dans les grands groupes puisque nous travaillons avec 40% des entreprises du Cac 40. C'est le fruit de notre stratégie. Nous avons voulu commencer à attaquer le marché par le haut. Maintenant notre but est d'attaquer les ETI. C'est vital pour notre stratégie de développement international. Pour les années à venir, nous misons beaucoup sur l'Allemagne, la Suisse, l'Italie soit des pays où le réseau de PME est très dense.

En France, le marché des PME est également un vrai gisement de croissance. Les entreprises de taille intermédiaires prennent conscience de l'importance du digital dans leurs plans de formation. Les OPCA  (organismes paritaires collecteurs agréés)commencent à reconnaître de plus en plus les Mooc qui deviennent de plus en plus financables par le CPF (compte personnel de formation), ce qui est une très bonne nouvelle.

 

Allez vous procéder à des embauches ?

Tout à fait. Pour le moment nous sommes 45 collaborateurs. Dans les dix-huit mois, le but est de doubler de taille en recrutant des développeurs, des data scientists, mais aussi des commerciaux et des responsables partenariat.

 

Comment voyez-vous le futur des entreprises de e-learning à l'horizon 2020 ?

Je pense que les entreprises du e-learning sont des start-up comme les autres. Pour elles, l'enjeu dans les prochaines années sera de s'engager dans une course de vitesse à l'innovation. Il y aura donc beaucoup de levées de fonds et les moins innovantes pourront avoir des ennuis. C'est pourquoi notre levée de fond est stratégique. Elle nous permet et nous permettra de rester dans le peloton de tête de la course à l'innovation.

 

Et aussi

 

Mooc / E-RH