La digitalisation, chance ou menace pour l'emploi ?

La digitalisation, chance ou menace pour l'emploi ? Si certains pays pensent que le digital conduira à plus d'embauches, d'autres, dont la France, se montrent plus réservés.

Le digital change en profondeur le marché du travail. S'il crée de nouveaux métiers, notamment dans le secteur de l'IT, du e-commerce ou encore de la relation client, il risque de diminuer les besoins de main d'œuvre dans certains domaines.

Une étude menée par Manpower en 2016 auprès de 18 000 employeurs de 43 pays apporte un éclairage intéressant. Selon les résultats mis en forme par notre partenaire Statista, il existe deux catégories : celle qui estime que le digital augmentera leurs effectifs et les autres.

Les employeurs français ne brillent pas par leur optimisme... © Statista

Les champions de l'optimisme sont les employeurs italiens. Selon eux le digital conduira à une hausse de 31% à 40% des effectifs estimés. Ils sont suivis par le Pérou et le Portugal.

A l'inverse d'autres employeurs sont convaincus que le digital va conduire à une stagnation ou à une baisse de moins de 10% des effectifs estimés de leur entreprise. C'est notamment l'avis des employeurs français, allemands et suisses. Les plus pessimistes sont les employeurs indiens. Selon eux, la digitalisation risque de conduire à une baisse de leurs effectifs estimés comprise entre 20% et 30%.

Et aussi

Infographie / E-RH