Thibaut Gemignani (Figaro Classifieds) "Le nouveau Viadeo n'attaquera pas frontalement LinkedIn"

Racheté par Figaro Classifieds en décembre 2016, le réseau social professionnel français vient de dévoiler son plan de développement. Proximité, data science et marque employeur sont au menu.

JDN. A quoi va ressembler le nouveau Viadeo ? En quoi change-t-il de l'ancien ?

Thibaut Gemignani est directeur de Figaro Classifieds. © Figaro Classifieds

Thibaut Gemignani. Le nouveau Viadeo sera organisé autour de deux mots clés qui nous paraissent importants : la proximité et la confiance. Par rapport à l'ancienne formule, nous souhaitons créer du lien avec nos membres qu'il s'agisse d'entreprises, de salariés ou de partenaires extérieurs.

Allez-vous lancer de nouveaux services ? Lesquels ?

Dans un souci de proximité, nous voulons donner à nos membres les clés pour utiliser toutes les fonctionnalités de Viadeo. D'ici fin 2017, nous allons lancer des tutos vidéos et un dispositif d'onboarding. La création d'un bot est également à l'étude. L'idée est de faire en sorte que nos membres soient pleinement engagés. Au niveau de la data science, nous avons déjà commencé à agir. Viadeo a amélioré son algorithme de recommandation fin avril et les demandes de mises en relation ont connu une hausse de 20%. Pour la fin de l'année nous irons encore plus loin avec des actions en matière de deep learning. Nous souhaitons aussi mettre en place sur Viadeo du contenu dédié à la vie active. Cela pourra prendre la forme de tribunes d'influenceurs ou encore d'articles rédigés en interne.

"Nous voulons faire de Viadeo un acteur de référence dans le domaine de la marque employeur"

Autre point important, nous aimerions nous positionner comme acteur de référence dans le domaine de la marque employeur. Lorsque nous avons repris Viadeo, nous avons découvert que le réseau avait 130 000 pages entreprises et 5 millions d'avis et de notation. C'est une excellente base qui va nous servir à développer une offre originale. Nous avons pour objectif d'ici fin 2017 d'améliorer le système notation comme le fait Glassdoor ou encore d'élaborer des pages entreprises de qualité comme le fait Welcome To The Jungle. Cette stratégie est primordiale pour attirer la génération de millennials. Enfin, nous souhaitons faire de Viadeo une véritable "maison ouverte" en nouant des partenariats avec des acteurs comme Pôle emploi, le Lab RH, l'Apec ou encore les start-up de e-RH qui peuvent être pour nous des sources d'innovation.

Quand ces nouveautés seront-t-elles mises en place ?

Tout ne se fera pas instantanément. Nous avons déjà commencé à en déployer certaines telles que l'amélioration de nos algorithmes de recommandation. Fin juin nous allons mettre en ligne notre nouveau header. La mise en place du nouveau Viadeo est prévue pour durer jusqu'à début 2018.

Concernant le modèle économique, quelle sera votre offre et les prix pratiqués ?

Certaines fonctions resteront gratuites comme c'est le cas maintenant. Une offre gratuite enrichie, l'offre "Smart" sera offerte aux membres qui disposent d'un profil ouvert et mis à jour. Notre offre premium quant à elle coûtera 9,90 euros par mois sans engagement. Cette offre permettra notamment de savoir qui a consulté le profil mais aussi d'effectuer des recherches avancées ou d'envoyer 20 messages par mois en dehors du réseau. Nous allons aussi développer une offre destinée aux entreprises qui reste à définir.

Comment allez-vous jouer la complémentarité entre Viadeo et les autres sites d'emploi de Figaro Classifieds (Cadremploi, Keljob, Choose Your Boss) ?

"Grâce à aux sites de Figaro Classifieds, les membres auront accès à plus d'opportunités professionnelles"

Nous voulons faire en sorte de créer des CV sur Cadremploi et Keljob à partir de profils Viadeo et vice versa. Tous ces sites permettront aux membres d'accéder à plus d'opportunités professionnelles et aux recruteurs d'accéder à un plus large vivier de candidats. Point important, les sites de Figaro Classifieds permettent de toucher tous les publics : étudiants, cadres, employés… Nous espérons donc accompagner les Français dans la réussite de chaque étape de leur vie active. Plus largement, nous comptons également nous  appuyer sur tous les sites du Groupe Figaro CCM Benchmark (propriétaire du JDN, ndlr), qui touchent 3 internautes sur 4 tous les mois. Nous allons par exemple installer des boutons de partage sur les sites du groupe.

Comment comptez-vous vous positionner par rapport à LinkedIn ?

"Notre modèle est l'allemand Xing qui a 10% de membres premium"

Que les choses soient claires : Viadeo ne compte pas attaquer frontalement LinkedIn. Nous ne souhaitons pas être la grenouille qui veut être plus grosse que le bœuf. L'erreur a déjà été commise. Nous préférons une base saine et engagée plutôt que des membres inactifs. Nous avons actuellement 7,5 millions de membres en France. Nous voulons les fidéliser. A cet égard, avec 10 millions de membres dont 10% de premium, le réseau social allemand Xing constitue pour nous un modèle. Par rapport à LinkedIn, nous comptons nous positionner comme un acteur de confiance et de proximité.

La proximité passe également par un retour des données en France. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Les données de Viadeo ont longtemps été basées aux USA. Nous allons intégralement les rapatrier en France d'ici la fin de l'année. L'objectif est de renforcer la protection des données personnelles dans le respect du droit européen mais aussi de nouer des partenariats avec des acteurs publics. Par exemple, à l'heure actuelle nous ne pouvons pas collaborer avec Pôle emploi ou l'Apec.

Et aussi

Réseaux sociaux / Viadeo