Le Championnat du monde des grandes écoles, vitrine pour les marques employeur

Dans un an à Charlety, les plus grandes écoles de commerce et d'ingénieurs vont s'affronter. Les grandes entreprises en manque de jeunes diplômés aussi.

Prévu dans un an au Stade Charlety, à Paris, le Championnat du "monde des grandes écoles" rassemblera environ 1 500 étudiants d'une trentaine d'écoles de commerce et d'ingénieurs, à commencer par les plus prestigieuses (Polytechnique, Les Mines, HEC, Centrale Paris, Essec, ESCP-EAP, Edhec...). Le prétexte ? "Les grandes écoles n'ont pas de compétition d'athlétisme qui sortent du lot... et toujours envie de se challenger entre elles", constate Arnaud Marais, directeur des relations entreprises de l'événement.

 

Le vivier de prédilection des grandes entreprises

Or face à ces étudiants sportifs ou supporters, les entreprises partenaires vont pouvoir développer leur marque employeur auprès de leur vivier préféré : les élèves des grandes écoles. D'autant que cette promotion va durer un certain temps : "Nous allons notamment travailler avec les Bureaux des Elèves, les Bureaux des Sports, les administrations des grandes écoles et professeurs de sport afin de faire du buzz sur cette manifestation durant toute l'année. La Conférence des grandes écoles et tous nos relais accompagneront la communication et le plan d'action", ajoute Arnaud Marais.

 

Au programme de la journée, de quoi satisfaire tout le monde : un décathlon où les écoles s'affronteront par équipes de 10 filles et 10 garçons, un quizz pour les équipes de supporters, une épreuve spéciale de marathon-relais qui permettra aux étudiants et aux entreprises partenaires de se confronter... et bien évidemment, des rencontres de recrutement dans les stands des entreprises. Des tables rondes devraient d'ailleurs compléter les traditionnelles rencontres avec les recruteurs, faisant intervenir des experts sur la place des handicapés dans les grandes écoles et dans l'entreprise, sur la meilleure façon de conjuguer études et sport de haut niveau...

 

Une exposition sur mesure pour les marques employeur

Quelles sociétés bénéficieront de cette vitrine de choix ? Cinq ou six grandes entreprises, membres d'office du "board" à titre consultatif, qui associeront leur image à celle de cette manifestation avec la garantie d'être chacune la seule représentante de son secteur d'activité. A l'origine de l'idée, Christophe Lasserre, rédacteur en chef du Journal des grandes écoles, explique : "Nous ne voulons pas que la journée ressemble à un forum de recrutement, c'est la raison pour laquelle nous ne retiendrons pas plus d'entreprises." Les places seront donc chères puisque d'après les organisateurs, une dizaine de sociétés sont d'ores et déjà sur les starting blocks. Christophe Lasserre le confirme : "Les entreprises avec qui nous sommes en contact nous évoquent toutes les nombreux problèmes que leur cause la pénurie de jeunes talents." La Société Générale, habituée des stades pour attirer les jeunes diplômés (voir notre reportage), fait déjà partie des finalistes.

 

Parrain de cette opération, un go-between tout trouvé : Stéphane Diagana, champion du monde du 400 mètres haies... et diplômé de l'ESCP-EAP. L'édition 2010 devrait prendre une nouvelle dimension en intégrant des universités françaises et européennes. Pour départager les écoles... et les employeurs, rendez-vous le 6 juin 2009.

Autour du même sujet