Allemagne : les "grèves de solidarité" légalisées

Dans une décision publiée le 19 juin, le tribunal fédéral du travail allemand a confirmé que les grèves de solidarité, conduites dans un secteur concerné indirectement par les négociations de conventions collectives, étaient légales. Rappelons qu'en France, la Cour de Cassation a estimé que la grève qui vise à défendre d'autres salariés est licite si elle répond à la poursuite d'un "intérêt collectif". Pour cela, le gréviste doit se trouver atteint dans ses droits, même de manière médiate. Ainsi, la grève visant à soutenir un salarié licencié pour des raisons strictement personnelles est illicite. A contrario, le licenciement d'un salarié syndiqué peut apparaître comme une restriction de la liberté syndicale établie au profit de tous les salariés… et être à l'origine d'une grève licite.

Convention collective