Face à la crise, 72 % des DRH prévoient de réduire les effectifs

La détérioration du climat économique mondial pèse sur les politiques RH, selon les résultats du baromètre européen réalisé par Hewitt Associates : 77 % des DRH interrogés estiment que l'impact de la crise économique aura des conséquences sur les résultats de l'entreprise et sur les programmes RH à hauteur de 47 %.  

Parmi la gamme des mesures envisagées ou mises en place pour faire face à la crise, une majorité d'entre elles portent sur la réduction de la capacité de production et des coûts : 72 % des DRH penchent pour une mesure de réduction de leurs effectifs, 70 % privilégient la recherche de nouveaux gains de productivité et 66 % pensent ne pas renouveler les contrats des intérimaires. 33 % des participants au baromètre mettent en place des solutions qui combinent une réduction dans le budget RH avec des embauches opportunistes de talents de haut niveau, des développements ciblés de hauts dirigeants et de nouvelles acquisitions.

Par rapport à l'an passé, la pression sur la réduction des coûts devient le facteur le plus influent sur l'ordre des priorités des RH (au 7e rang en 2008) et la réduction des coûts de main d'œuvre passe de la 12e à la 4e place, derrière les objectifs de productivité, les changements organisationnels et la pénurie de talents.

Autour du même sujet