Comment réagir face au départ d'un collaborateur précieux ? Essayer de le retenir... sans illusion

retenir un salarié nécessite de prendre quelques pincettes.
Retenir un salarié nécessite de prendre quelques pincettes. © Beat Bieler - Fotolia.com

Le collaborateur sur lequel vous vous appuyez au quotidien exprime son envie de départ. Comment réagir ? Deux réflexes surviennent rapidement : chercher à comprendre pourquoi cette personne veut partir et, si possible, essayer de la retenir.

Michel Dumont, PDG du cabinet RH Euro Consulting Partners, réalise à la demande de ses clients confronté à ce type de situation une évaluation de l'environnement de travail pour "comprendre ce qui se passe dans l'entreprise, faire notre propre enquête". Avec, à la fin de cette étape, la construction d'arguments pour contrer ces velléités de départ. Cette analyse extérieure peut aider les managers à saisir la cause d'un problème qu'ils n'avaient pas forcément vu et, par conséquent, mettre en place les mesures correctives à même d'infléchir la décision du démissionnaire.

Une opération difficile

Mais dans la grande majorité des cas il n'y a qu'une seule issue : le départ effectif. "Les entreprises gardent rarement les salariés qui veulent partir" confirme Jacques Garancher, directeur associé du cabinet RH Theodore Search.

Essayer de retenir cet employé se traduit presque toujours par un échec : c'est "un retour de bâton assuré" selon Jacques Garancher. Si l'entreprise octroie par exemple une hausse de salaire au partant, cela risque de créer une jalousie en interne qui n'arrangera rien au climat général. Ce type d'argument est donc à utiliser avec précaution et seulement s'il existe une véritable fenêtre d'opportunité pour convaincre le salarié de rester.

Recrutement