Garnier et Adecco condamnés pour discrimination raciale

Le 6 juillet 2007, la Cour d'appel de Paris a condamné les sociétés Garnier (groupe L'Oréal), Adecco et une de ses filiales (Ajilon, ex-Districom) à 30.000 euros d'amende chacune pour avoir subordonné une embauche à des critères discriminatoires. Ces sociétés devront également verser des dommages et intérêts à l'association SOS-Racisme, à l'origine de cette action en justice. La Halde, qui avait présenté ses observations devant la justice à la demande du Parquet, a noté cette décision "avec satisfaction". La Haute autorité s'est réjouie que "par cette décision, la justice condamne non seulement une personne, mais également un processus collectif de décisions discriminatoires".

Autour du même sujet