Réussir les tests de personnalité Le GZ et le Sigmund : comment réussir ?

Ces tests sont très adaptés au recrutement car ils permettent peu la "triche" et l'embellissement des profils. Impossible de retenir les centaines de questions et leurs réponses, d'autant qu'elles sont parfois soumises dans un ordre aléatoire.

 

Attention : la même question peut être soumise plusieurs fois, avec une formulation différente.

Des pièges sont disséminés pour évaluer l'honnêteté de vos réponses. Parmi les 38 traits de personnalité mesurés par le test de Sigmund, il y en a même un qui s'intéresse à votre adhésion au test ! Comme dans le PAPI, il faut garder en tête que l'important vient après le test, lorsque vous échangez avec le recruteur.

 

Maîtrisez le temps : il faut aller vite sur les questions, les tests ne devant pas durer plus d'une heure. Si le temps est limité, tâchez de toujours avoir le temps de répondre, même approximativement. Une non réponse est pénalisante en terme de capacité à prendre des décisions. De même dans le GZ, trop de réponses '?' sont vues comme une volonté d'éviter le test, de ne pas jouer le jeu.

Test de recrutement / Tests psychotechniques