Comment gérer une erreur de recrutement Mettre en oeuvre les conditions du succès

assumez votre rôle de manager.
Assumez votre rôle de manager. © Comstock / Thinkstock

Parfois, ce n'est pas tant le collaborateur qui est la cause de l'échec que l'entreprise qui n'a pas tout mis en œuvre pour faciliter son intégration. "Lorsque une intégration ne fonctionne pas, le manager doit se demander si toutes les conditions à son acclimatation sont réunies", avance Philippe Lambert. Plutôt qu'à une erreur de recrutement, on assiste alors à des malentendus entre un collaborateur désœuvré et une entreprise pas forcément très disponible. Le nouvel arrivant doit disposer d'un espace de travail et d'une feuille de route préétablie le plus tôt possible pour réussir son intégration.

Prendre ses responsabilités

"Accompagnez le collaborateur en difficulté."

L'échec d'une collaboration est bien souvent imputable aux deux parties, l'entreprise et son nouvel élément. "Il en va de la responsabilité du manager d'accompagner un collaborateur en difficulté", avance Didier Perraudin pour qui l'attitude de chacun prime sur l'atteinte ou non des objectifs. "Si le candidat se donne du mal et qu'il est impliqué, il faut croire en lui et ne pas le juger à l'aune de ses seuls résultats. Parfois un simple déclic peut suffire."  La période d'essai est suffisamment longue pour vous montrer patient avec un candidat qui fait preuve de bonne volonté.

Recrutement