La filière unique d'assurance chômage divise patronat et syndicats

Lors de l'annonce de son plan pour l'emploi à Rethel, le 28 octobre dernier, Nicolas Sarkozy a notamment plaidé pour l'accélération de la fusion ANPE-Unedic et la simplification du système d'indemnisation du chômage pour mettre en place un "guichet unique". Patronat et syndicats planchent donc depuis vendredi sur une refonte des quatre filières d'indemnisation de l'assurance chômage, mais peinent à trouver un accord sur la définition d'une filière unique. Des trois propositions avancées par le Medef, les syndicats retiennent comme conséquences une réduction de la période indemnisée pour beaucoup de chômeurs et une exclusion de près de 200.000 chômeurs qui en bénéficient à l'heure actuelle. Si la CFDT et la CFTC avancent des propositions dans le sens d'une filière unique, la CGT milite pour le maintien d'une seconde filière, dédiée aux contrats précaires. Les différentes parties ont jusqu'au 25 novembre pour peaufiner leurs propositions et se mettre d'accord.

Autour du même sujet