Bien choisir son successeur Adapter le profil à la situation

parfois, vous devrez chercher à l'extérieur.
Parfois, vous devrez chercher à l'extérieur. © jeanphilippe delisle / Fotolia

Recruter en interne ou en externe constitue l'un des dilemmes auquel vous devrez faire face au moment de choisir votre successeur. La première solution présente l'avantage de promouvoir un profil qui a déjà intégré la culture de l'entreprise et qui sera probablement opérationnel rapidement. La seconde permet d'insuffler un peu de sang neuf ou d'acquérir de nouveaux savoir-faire. "En fait tout dépend du contexte, confesse Didier Simon de Bessac. Si l'entreprise a surtout besoin de continuité et qu'un profil intéressant existe dans votre équipe, mieux vaut le promouvoir. En revanche, si vous sentez qu'un changement est nécessaire ou que vous avez besoin d'une compétence dont vous ne disposez pas en interne, allez voir ailleurs." D'où l'importance donc de bien préparer votre recrutement, en identifiant les critères indispensables au futur manager pour faire face à la situation.

Un clone ou l'opposé ?

"On a plutôt tendance à recruter un candidat qui nous ressemble, analyse Didier Simon de Bessac. Ce réflexe n'est pas toujours le bon car il ne contribue pas aux développement de nouveaux profils, et donc nouvelles idées, au sein de l'entreprise."

A vous de juger si les équipes ont besoin de changement ou de continuité. Un profil similaire va rassurer les collaborateurs, les "traumatisera" sans doute moins. Cependant, ce choix ne permettra pas forcément d'avancer autant que ne le permettrait l'arrivée d'un profil radicalement différent. Entre la rupture et la continuité, vous devrez faire un choix puis le faire accepter par vos équipes pour faciliter l'intégration du candidat choisi.

Recrutement