Obtenir une augmentation, c'est facile

Un expert vous prodigue des conseils qui vous permettront de rajouter une dizaine voire une centaine d'euros sur votre fiche de paie. A vous de jouer.

Vous avez fait vos recherches sur le salaire moyen que perçoit une personne dans votre situation.

Vous avez préparé une demande d'augmentation salariale en vous basant sur le chiffre d'affaires de l'entreprise.

Vous avez forcé votre meilleur ami à vous entraîner en mettant en scène la négociation jusqu'à minuit.

Et pourtant vous n'arrivez toujours pas à convaincre le recruteur de vous proposer le salaire que vous estimez mériter. Ne désespérez pas car vous disposez d'autres moyens pour agir.

C'est l'opinion de Ramit Sethi, auteur du besteller "I Will Teach You To Be Rich" publié en 2009.

Sethi a interrogé Justin Wilson, un ancien consultant en management, pour connaître ses meilleurs conseils en matière de négociation. Il a appris qu'il y avait 2 étapes majeures à entreprendre après que le recruteur vous informe que le salaire proposé n'est pas négociable : négociez d'autres modes de compensation et demandez une révision salariale rapide.

Sethi et Wilson ont mis en scène une conversation entre un recruteur et un candidat, Wilson jouant le rôle du candidat. Initialement, Sethi avait proposé à Wilson 50 000 dollars par an, Wilson a demandé 65 000 dollars et Sethi a accepté d'aller jusqu'à 57 000 dollars prétextant une situation économique difficile.

Voici comment Wilson a répondu : "nous n'avons pas parlé des autres modes de compensation comme les stocks options et les bonus. Serait-il approprié d'en parler ?"

Il a ajouté : "Je comprends que l'entreprise doive actuellement se restreindre au niveau budgétaire, mais s'il y a plus de flexibilité autour des stock-options ou bonus j'aimerais en discuter".

Lorsque Sethi et Wilson ont débriefé l'entretien, Sethi a mis en avant le fait que Wilson ait donné un peu de pouvoir au recruteur en lui demandant s'il était "approprié" de parler des autres formes de compensation.

De plus, Sethi souligne que Wilson a exprimé de la sympathie pour le recruteur en affirmant comprendre les contraintes financières de l'entreprise.

Il est toujours possible de trouver un terrain d'entente si l'on est créatif

Lorsque Sethi a accepté après négociation d'accorder à Wilson davantage de stock-options, celui-ci a répondu : "Je pense que c'est un très bon compromis. … J'aimerais également poser quelques questions au sujet du cycle de bilan de mes performances afin d'examiner ma candidature pour une promotion ou une augmentation".

Il a demandé que le premier bilan soit effectué au bout de 6 mois, au cours duquel ils pourraient reparler du salaire. Le recruteur a donné son accord.

D'après Sethi, c'est une très bonne chose que Wilson ait montré de la reconnaissance en disant au recruteur qu'il avait trouvé un bon compromis.

"Demander un bilan de performances rapide est parfaitement raisonnable", affirme Sethi. Si l'entreprise n'accède pas à votre requête, vous avez probablement raison d'être suspicieux et de continuer de prospecter.

Ce qu'il faut retenir, c'est que vous pourrez presque toujours trouver un terrain d'entente entre le recruteur et vous, même si pour cela vous devez être un peu créatif.

Ne vous découragez pas lorsque l'entreprise refuse d'augmenter le salaire proposé. Restez ouvert et flexible vous finirez certainement par parvenir à un accord qui conviendra à tous les deux.

 

Article de Shana Lebowitz. Traduction de Soraya Bouznada, JDN.

Voir l'article original : "The bestselling author of 'I Will Teach You To Be Rich' explains exactly what to say to get the raise ou want".

Autour du même sujet