Suite à ou à la suite de ?

Pour donner suite à cet article, vous n’écrirez plus "suite à". © JDN
La langue commerciale et administrative qui déborde dans nos e-mails a abrégé la locution "à la suite de" et en a fait le peu élégant "suite à" : "Suite à votre intervention, suite à votre demande, suite à cet accord…" Une formulation qui est disgracieuse et fausse. Pour être correct il faut donc préférer les termes "après", "pour donner suite à", "à la suite de" ou "par suite de", indique l'Académie française. De même, la formule "de suite", utilisée comme synonyme de "tout de suite", n'est pas appropriée et donc non recommandée. Cette locution signifie "l'un après l'autre, sans interruption". Elle ne peut donc être employée dans ce genre de phrase bateau : "Il revient de suite".