Quoique ou quoi que ?

Analysez le contexte avant de faire une faute… © JDN
La conjonction "quoique" s'utilise pour marquer une concession, une éventualité, un jugement rectificatif ou bien une hésitation. "Quoique" s'écrit en un mot quand ce dernier peut être remplacé par la conjonction de subordination "bien que" ou par "encore que". Exemple : "Il est dynamique quoique (bien que) sa condition physique laisse à désirer". Par contre, "quoi que", en deux mots, est une locution conjonctive et on peut la remplacer par "quelle que soit la chose que" ou "peu importe ce que". Ce qui donne : "Quoi que je dise (peu importe ce que je dise), tu ne m'écouteras pas".