Ne sonnez plus, vibrez !

Entendre à longueur de journée le téléphone de sa voisine de bureau sonner peut vite porter sur les nerfs. © NOBU Fotoliacom
Première source de stress quand on travaille en open space : le bruit. Sonneries de portable, alertes mails, alarmes des agendas électroniques… La cacophonie peut rapidement régner et la mésentente entre collègues augmenter. Car si votre voisine de bureau a eu la fausse-bonne idée de choisir le dernier tube de Black M comme sonnerie de portable ou, qu’à l’autre bout du plateau, sonnent dix fois par jour les dix premières notes de la Walkyrie, il est à parier que votre cerveau ne sera pas des plus opérationnels. Chacun devra donc veiller à limiter toute source de nuisance sonore, en optant au maximum pour les options "vibreur". Sans oublier de brancher sa ligne fixe sur messagerie en cas d’absence.