Le congé de soutien familial

Un congé pour accompagner un proche en perte d'autonomie. © Steve Young - Fotolia.com
Le congé de soutien familial, non rémunéré, est destiné à aider un proche atteint de handicap ou d'une perte d'autonomie. Pour en bénéficier, vous devez avoir 2 ans d'ancienneté dans l'entreprise. Il faut aussi être le conjoint du salarié, son ascendant, descendant ou le collatéral jusqu'au 4ème. D'une durée de 3 mois renouvelables, ce congé ne peut excéder une année pour l'ensemble de la carrière.
Les raisons qui interrompent ce congé sont le décès de la personne aidée, son admission dans un établissement, la diminution des ressources du salarié, le recours à un service d'aide à domicile ou d'un congé de soutien familial pris par un autre membre de la famille. Durant ce laps de temps, le salarié ne peut exercer aucune activité professionnelle.