Des scientifiques ont découvert la meilleure façon d'améliorer votre humeur

Les avantages de la vie citadine ne cachent pas un inconvénient : le risque plus élevé d'anxiété et de dépression, qui pourrait être réduit grâce à la nature.

Si la vie dans une grande ville agit sur votre moral, voici une bonne nouvelle : une promenade dans la nature pourrait être tout ce dont vous avez besoin pour éloigner les pensées négatives. C'est du moins le résultat d'une nouvelle étude publiée lundi 29 juin dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Pour cette étude, un groupe de 38 habitants de la Californie du Nord (18 femmes et 20 hommes) ont été divisés en deux groupes : l'un a marché 90 minutes dans la nature et l'autre en ville. Les participants du premier groupe ont déclaré avoir moins de pensées négatives après la marche. Les marcheurs urbains n'ont quant à eux pas remarqué de changement.

De plus, une IRM a été réalisée auprès de tous les participants. Elle a révélé une activité moins importante dans le cortex préfrontal subgénual des membres du premier groupe. Le cortex préfrontal subgébual est une région du cerveau liée aux pensées négatives. Selon l'étude, elle pourrait jouer un rôle important dans certains troubles de l'humeur. Les membres du deuxième groupe n'ont pas montré les mêmes résultats.

Aujourd'hui, plus de la moitié de la population mondiale vit en zone urbaine et, au rythme actuel, la proportion sera de 70% en 2050.

Au cours d'un entretien avec Business Insider, Gregory Bratman, psychologue environnementaliste et chercheur à Stanford, a évoqué les dangers d'une vie sans nature. Malgré les avantages de la vie citadine, les populations urbaines ont des taux plus élevés de troubles mentaux. Elles souffrent en particulier d'anxiété et de dépression. Plusieurs autres études ont également montré que le simple fait de se retrouver dans la nature peut améliorer notre humeur. Mais l'action exacte sur notre cerveau n'a pas encore été établie.

Espaces verts et zones naturelles dans pourraient être cruciaux pour notre santé mentale

Selon une hypothèse, le contact avec la nature diminue la tendance à ressasser les idées sombres qui tournent dans nos têtes et qui prennent le dessus. Un lien de causalité a été établi entre la tendance à ressasser et un risque plus élevé de dépression et autres troubles psychiques. Pour savoir si la nature peut nous aider à mettre un terme à ce cercle de pensées négatives, Bratman et ses collègues ont demandé aux 38 volontaires de marcher pendant 90 minutes soit en ville soit en zone urbaine. La répartition des participants a été faite au hasard.

La marche en pleine nature a été réalisée dans un pré bordé de chênes et d'arbustes près de l'université de Stanford, une ville universitaire de 30 000 habitants. La marche en milieu urbain a été réalisée le long d'une rue à plusieurs voies très fréquentée de Palo Alto, une ville deux fois plus peuplée que Stanford. Les volontaires avaient chacun un téléphone et Bratman leur a demandé de prendre 10 photos au cours de leur promenade (les téléphones étaient également utilisés pour suivre la position des marcheurs et s'assurer qu'ils suivaient bien la route qui leur avait été assignée).

Avant et après la marche, les participants ont rempli un questionnaire pour savoir s'ils ressassaient des idées sombres. Puis, ils ont subi un scanner du cerveau grâce pour mesurer la pression artérielle de leur cerveau au repos.

Finalement, nous pouvons peut-être expliquer pourquoi la nature améliore notre bien-être mental. En outre, les résultats de l'étude laissent à penser que les espaces verts et les zones naturelles dans les villes sont cruciaux pour notre santé mentale.

Andreas Meyer-Linderberg, directeur du Central Institute of Mental Health à Mannheim (Allemagne), a également étudié les effets de la vie urbaine sur la santé mentale. Il a déclaré à Business Insider que les résultats de cette nouvelle étude corroboraient ses propres recherches. Il a également affirmé qu'elle venait appuyer l'affirmation selon laquelle être en contact avec la nature nous aide à réguler nos émotions et à nous maintenir à l'abri de la dépression. Bien sûr, l'étude a été réalisée sur un temps relativement court, et Meyer-Lindenberg a déclaré qu'il attendait de voir si les résultats étaient les mêmes sur une plus longue période.

 

Article de Tanya Lewis. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : Scientists discovered the easiest way to boost your mood

Autour du même sujet