Un emploi difficile serait bon pour la santé

Vous vous sentez fatigué mentalement à la fin de vos journées de travail ? Bonne nouvelle, cela pourrait être bénéfique à long terme.

Passer la journée à résoudre des équations ou relire des rapports peut rendre fou. Mais cela pourrait également vous mettre à l'abri d'une dégénérescence cognitive quand vous serez à la retraite. En effet, une nouvelle étude montre que les emplois qui impliquent des tâches de réflexion peuvent préserver votre mémoire et vos facultés cognitives plus longtemps.

Francisca Then, doctorante à l'université de Leipzig, a réalisé une étude centrée sur un échantillon de 1000 personnes âgées de plus de 75 ans. Cette étude a testé les capacités cognitives des participants sur une période de 18 mois.

En parallèle, la chercheuse leur a posé des questions sur leur parcours professionnel et a réparti les tâches réalisées en trois catégories : les tâches d'exécution, les tâches qui relèvent de l'intelligence verbale et celles qui relèvent de l'intelligence fluide. Les tâches d'exécution impliquaient par exemple le développement de stratégies et la résolution de conflits. L'intelligence verbale recouvre la capacité à évaluer et à interpréter les informations tandis que l'intelligence fluide est associée à l'attention sélective et à l'analyse de données.

Les personnes dont le poste impliquait des tâches particulièrement complexes des trois catégories ont obtenu les meilleurs résultats aux tests réalisés. Il semblerait également que les tâches d'exécution préservent particulièrement de la perte des facultés cognitives.

Une étude précédente a montré que la formation a un effet bénéfique sur la santé mentale. Then a néanmoins indiqué à Psychology Today que, d'après ses recherches, "les postes occupés au cours de la carrière pouvaient avoir plus d'impact sur la santé cérébrale que la formation."

Bien sûr, cette étude ne prouve pas forcément que votre environnement de travail modifie votre fonctionnement cognitif. Il est ainsi possible que les personnes présentant de grandes capacités cognitives choisissent de commencer leur carrière par un poste très exigeant mentalement. Cette étude ne veut pas dire non plus que se sentir exténué tous les jours est bon pour la santé. En revanche avoir le cerveau en activité constante et se sentir stimulé intellectuellement peut vous prémunir d'une dégénérescence cognitive.

 

Article de Shana Lebowitz. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : Your incredibly hard job could have a surprising benefit for your health

Autour du même sujet