LinkedIn invite les parents... au bureau !

Amenez vos parents... au bureau ! Cette initiative originale a pour but de réduire l'incompréhension de certains parents à l'égard de la profession exercée par leur progéniture dans l'entreprise américaine.

Jeff Weiner, directeur général de LinkedIn, a inauguré la journée "Amenez vos parents", à laquelle les siens étaient présents. Cet événement inédit, qui a attiré 118 parents pour les 68 employés de la société dans les bureaux de New York, situés au sein de l'Empire State Building, a été organisé afin de pallier le décalage générationnel constaté dans le milieu professionnel.

L'ère du Big data et des médias sociaux a créé une toute nouvelle catégorie de postes et, selon des données recueillies par LinkedIn, un parent sur trois ne comprend pas l'activité qu'exerce son enfant pour gagner sa vie. LinkedIn a suivi l'exemple du géant de la recherche Google, qui avait organisé sa propre journée "Amenez vos parents au bureau" l'année dernière. Le groupe a également encouragé d'autres grandes entreprises (fournisseur de services financiers ou agences immobilières) telles que la Deutsche Bank ou le site Internet Trulia, à planifier des événements similaires.

1 parent sur 3 ne comprend pas le métier de son enfant

De diverses manières, la journée avait été conçue dans le but de célébrer et d'informer les parents des employés. Des ballons aux couleurs de LinkedIn, bleus et blancs, ornaient les murs, des haut-parleurs diffusaient l'album "Midnight City" de M83 et les familles se rassemblaient près des fenêtres du bâtiment pour photographier l'horizon de Manhattan. Le programme de la journée incluait des présentations d'employés, un déjeuner organisé par l'entreprise et un après-midi au cours de laquelle les parents pouvaient suivre leurs enfants pendant leur travail.

Lors des remarques formulées à l'ouverture de la conférence, Jeff Weiner a rappelé que ses parents avaient assisté à l'introduction en bourse de LinkedIn, qui s'était déroulée à la Bourse de New York, ainsi que le mot que son père avait l'habitude de lui adresser avant de le coucher. "Il me répétait : 'Tu pourras accomplir n'importe quel objectif sur lequel tu te focaliseras', s'est souvenu Jeff Weiner. Il me répétait cela tous les soirs dès que j'ai atteint l'âge de dix ou douze ans. A force, j'ai cessé de l'entendre et cette phrase est devenue l'une des rengaines traditionnelles servies par les parents, telles que 'Finis tes légumes'."

Certains parents ont fait le déplacement depuis New York et le New Jersey, Washington DC, le Massachussetts ou le Connecticut pour accompagner leurs enfants sur leur lieu de travail, et la plupart avaient l'air ravi d'être présents. Un père a raconté avoir reçu de nombreux messages de la part de ses amis, désirant savoir de quelle manière s'était déroulée la journée. "Je vais avoir un sujet de conversation au petit-déjeuner demain matin", a-t-il plaisanté.

La génération Y est très attachée à ses parents

Quoi qu'il en soit, cela s'apparentait étrangement à une version inversée du format classique qui consiste à amener ses enfants au bureau, preuve supplémentaire que la génération Y est très attachée à ses parents. A l'heure actuelle, les jeunes adultes démarrent leur carrière et quittent la maison familiale plus tardivement, et sont davantage dépendants de leurs parents financièrement parlant. Une jeune femme de 27 ans, responsable des opérations publicitaires chez LinkedIn, a déclaré qu'elle considérerait étrange de ne pas parler à ses parents tous les jours.

La génération Y a-t-elle également besoin que ses parents soient présents sur son lieu de travail ? "Les parents hélicoptères n'hésiteraient pas à sauter sur l'occasion, a commenté Hector Hernandez, responsable relations clients de 31 ans, dont le père participait à la réunion. Mais je suis convaincu qu'en ce qui concerne notre groupe chez LinkedIn, il s'agit davantage d'expliquer le décalage qui existe entre ce que nous faisons et ce qu'ils faisaient, eux."


Article d'Alison Griswold, Traduction de Floriane Wittner, JDN

Voir l'article original : Why LinkedIn CEO Jeff Weiner Brought His Parents To Work

Linkedin